50 ans de l’attentat de Munich : les manuels scolaires palestiniens nient l’holocauste et légitiment l’attentat de Munich de 1972

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50 ans de l’attentat de Munich : les manuels scolaires palestiniens nient l’holocauste et légitiment l’attentat de Munich de 1972

photoUNRWA[1]Selon une enquête du média israélien Israel Hayom et de l’Institut pour le suivi de la paix et de la tolérance culturelle dans l’éducation scolaire publié aujourd’hui, les manuels scolaires palestiniens nient les évènements de la Shoah et glorifient l’attentat de Munich qui a eu lieu en 1972.

Les livres d’histoire dans les écoles de l’Autorité Palestinienne et de l’UNRWA (L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) louent et légitiment l’attentat de Munich qui a eu lieu il y a tout juste 50 ans, dans lequel des terroristes palestiniens ont assassiné 11 athlètes israéliens. Ces manuels décrivent cet attentat comme une « résistance » au sionisme et des « intérêts sionistes à l’étranger ».

Les manuels sur la Seconde Guerre mondiale omettent aussi entièrement l’Holocauste. Ils couvrent en détail les principaux événements, tels que l’invasion allemande de la Pologne, la bataille d’Angleterre, l’attaque de Pearl Harbor et les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, mais nie tous les évènements concernant la conférence de Wannsee, les camps de concentration ou toutes les autres étapes liées à la Shoah.

L’Allemagne finance le système éducatif palestinien

Les nouveaux manuels palestiniens apprennent aussi aux enfants palestiniens à croire que le judaïsme est une religion raciste et que les juifs contrôlent les médias, la politique et les finances. Les Juifs sont dépeints comme des menteurs, des corrompus et des « ennemis de l’islam en tout temps et en tout lieu », et en tant que tels, ils devraient être éliminés.

L’enquête révèle aussi que le gouvernement allemand est la source de financement principal du système éducatif palestinien, y compris des manuels scolaires. Le budget du ministère de l’Éducation de l’Autorité palestinienne pour la mise en œuvre de son plan provient d’Allemagne, ainsi que de Norvège, de Finlande et d’Irlande.

Néanmoins, L’ambassade d’Allemagne à Ramallah a confirmé dans un communiqué que le pays « soutient l’éducation palestinienne, mais ne finance pas le développement ou l’impression des manuels« .

Eliran COHEN pour Israel Actualités

 

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *