728-90-TOP
728-90-TOP

Gil Taïeb, Vice-président du FSJU et du CRIF, a participé au quatrième Dialogue Trilatéral co-organisé par l’IJC et le JFNA en Israël.

À l’invitation du Congrès juif israélien (Israeli Jewish Congress/IJC), une ONG créée en 2012 et basée à Tel Aviv, Gil Taïeb, Vice-président du CRIF, a participé au quatrième Dialogue Trilatéral qui a réuni à Jérusalem du 21 au 23 juin 2015 l’ensemble des leaders des communautés juives européennes, les dirigeants de la Fédération des communautés juives d’Amérique du Nord (JFNA) et des officiels israéliens de premier plan.

 

Le Dialogue Trilatéral a été mis en place il y a deux ans par l’IJC et le JFNA afin de renforcer les relations entre les communautés juives d’Europe, d’Amérique du Nord et l’État d’Israël. Il s’agit d’un forum de haut niveau qui sert de plateforme d’échange permettant un partage des informations, des analyses ainsi que la mise en place de stratégies opérationnelles communes de lutte contre l’antisémitisme et la délégitimation d’Israël.

  • Gil Taieb
  • gil taieb 2
  • gil taieb3
  • gil taieb 4

Au programme de cette quatrième édition : une rencontre avec le Premier Ministre israélien récemment réélu, M. Benjamin Netanyahou, et des discussions centrées autour de la lutte contre le boycott d’Israël et la montée de l’antisémitisme sur le vieux Continent.

Lors d’une discussion à laquelle ont notamment participé Avi Pazner, l’ancien Ambassadeur d’Israël en France et Jerry Silverman, Président et Directeur exécutif du JFNA, Gil Taïeb a fait état de la situation préoccupante qui règne dans notre pays notamment après les attentats contre Charlie Hebdo et l’hyper cacher.

 

Il a rappelé lors d’une session extraordinaire qui s’est déroulée à la Knesset présidée par le Député Avraham Naguisa, Président de la commission de l’immigration, de l’intégration et de la Diaspora, combien la frontière entre l’antisionisme radical et l’antisémitisme était poreuse. Lors de cette rencontre exceptionnelle où se sont succédées les interventions du Président de la Knesset, le député Yuli Eldenstein, celle du Président sortant de l’Anti-Defamation League, M. Abraham Foxman et celles de nombreux ambassadeurs en poste en Israël, Gil Taïeb a insisté sur la nécessité de garantir la sécurité et la pérennité de l’existence des communautés juives de Diaspora. Il a exprimé sa solidarité avec l’État d’Israël en rappelant son droit le plus strict à la légitime défense et dénoncé avec fermeté la campagne de diabolisation de son armée qui tend à établir une fausse équivalence morale entre elle et le Hamas, une organisation islamiste figurant sur la liste des organisations terroristes et dont la charte fondatrice appelle à la destruction de l’État juif.

Cette quatrième édition s’est achevée par un déjeuner avec la presse étrangère qui s’est déroulé dans les salons du Press Club de Jérusalem.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *