Accord de normalisation Israël Arabie saoudite : des responsables israéliens et saoudiens sont agacés par l’insistance des Etats-Unis à faire des concessions aux palestiniens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accord de normalisation Israël Arabie saoudite : des responsables israéliens et saoudiens sont agacés par l’insistance des États-Unis à faire des concessions aux palestiniens

bob[1]Selon les informations d’Israel Hayom, des responsables israéliens et saoudiens seraient frustrés de l’attitude excessive des États-Unis qui mettent la pression sur Israël pour qu’il fasse des concessions aux palestiniens, dans le cadre du futur accord de normalisation entre l’État hébreu et l’Arabie saoudite.

Des sources proches des négociations en cours ont déclaré à Israel Hayom que l’attention portée par l’administration du président Joe Biden à la question palestinienne avait pour effet d’entraver l’élan potentiel et d’entraver les avancées potentielles de l’accord de normalisation.

Une source a noté que sur les grandes questions (y compris en ce qui concerne une éventuelle alliance de défense américano-saoudienne qui accompagnerait un nouveau programme nucléaire civil dans le Royaume saoudien) il n’y a pas de divergences insurmontables, car les désaccords ne sont pas substantiels. La source a toutefois noté que l’accent mis par les États-Unis sur l’aspect palestinien a été perçu comme exagéré et qu’il risquait donc de saper l’ensemble du processus.

Les critiques à l’égard de la Maison-Blanche de la part de personnalités israéliennes et saoudiennes ont été exprimées à huis clos. L’article d’Israel Hayom précise également que l’Arabie saoudite ne participe pas aux pressions exercées sur Israël pour qu’il fasse des concessions diplomatiques majeures aux palestiniens.

Israel Hayom avait d’ailleurs rapporté il y a quelques jours que les États-Unis ont demandé à Israël d’autoriser la réouverture d’un consulat général américain indépendant à Jérusalem, qui servirait de mission diplomatique auprès des palestiniens.

Le média israélien a aussi dévoilé hier qu’Israël a augmenté son aide financière aux palestiniens en utilisant diverses mesures comptables et en réduisant le champ de la collecte des impôts. Cela a donné lieu à un total de 350 millions de shekels de fonds supplémentaires depuis le début de l’année 2023 vers Ramallah.

Selon Israel Hayom, il semble que l’augmentation de l’aide financière soit le résultat de la pression américaine pour renforcer le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *