728-90-TOP

Accords d’Abraham : Une délégation israélienne se rend au Soudan pour finaliser l’accord de normalisation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accords d’Abraham : Une délégation israélienne se rend au Soudan pour finaliser l’accord de normalisation

 Soudan serait prêt à finaliser sa décision d’adhérer aux accords d’Abraham alors qu’une délégation israélienne dirigée par le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen a rencontré aujourd’hui le dirigeant du pays Abdel Fattah al-Burhan à Khartoum.

Le ministère israélien des Affaires étrangères n’a pas confirmé qu’Eli Cohen était au Soudan, publiant seulement une déclaration selon laquelle il dirigeait une délégation israélienne et tiendrait une conférence de presse à son retour d’un « voyage d’État historique » à l’aéroport Ben Gourion ce soir.

Cependant, l’agence de presse londonienne Reuters a rapporté qu’une délégation israélienne était arrivée dans la capitale soudanaise pour discuter de la normalisation des relations entre les deux pays, citant deux sources gouvernementales soudanaises.

Les médias soudanais ont également rapporté que le pays avait l’intention de faire un « pas significatif » concernant les relations avec Israël.

Le Soudan a été le quatrième État musulman à rejoindre les accords d’Abraham, signant l’accord de normalisation des relations avec Israël en janvier 2021.

Mais le Soudan n’a jamais achevé le processus et a pris du retard sur les trois autres pays de l’Accord d’Abraham – les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc – dans l’établissement de liens avec Israël.

Il n’a pas non plus participé, comme les trois autres pays, au Forum du Néguev, qui a été créé sous l’administration du président américain Joe Biden pour approfondir ces liens régionaux.

L’inclusion du Soudan dans les accords a été hautement symbolique car le pays a été considéré comme le cœur du boycott arabe contre Israël.

La Ligue arabe s’y est réunie après la guerre des Six jours de 1967 et a établi ce qui est devenu connu sous le nom de trois « non » de Khartoum :  non aux négociations avec Israël, non à la reconnaissance d’Israël et non à la paix avec Israël.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *