728-90-TOP
728-90-TOP

Accusation de meurtre rituel à la mosquée Al-Aqsa

Pour un Juif, remuer à peine les lèvres sur l’Esplanade du Temple est un motif d’expulsion par la Police pour « provocation », selon un accord conclu avec le Waqf musulman. Mais pour un prêcheur musulman, accuser les Juifs de fabriquer la matsa avec du sang d’enfants non-juifs en plein sermon dans la mosquée entre apparemment dans le cadre de la « liberté religieuse »!

Le sheikh Khaled Al-Mughrabi, qui dispense ses cours deux fois par semaine dans la mosquée Al-Aqsa, a ainsi accusé les Juifs d’avoir kidnappé des enfants non-juifs, de les avoir tués et pris ensuite leur sang pour fabriquer les pains azymes. Il est allé jusqu’à dire que la Shoah et les fours crématoires furent la vengeance des non-juifs pour ces crimes.

Reprenant l’iconographie antisémite chrétienne du moyen-âge, le sheikh a même « expliqué » comment procédaient les Juifs »: « Chaque groupe juif partait à la recherche d’un jeune enfant, le kidnappait et le mettait dans un fut percé de clous. L’enfant était alors percé de partout et tout son sang coulait alors par un robinet percé au bas du fût!! « Il y a des preuves écrites, avec des dates précises. Elles se trouvent dans des dossier détenus par la Police et les tribunaux » croit même savoir le « savant ».

A la fin de son « cours » il a également accusé les Juifs d’être responsables des attentats du 11 septembre.bandeau_jourj (3)

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *