728-90-TOP
728-90-TOP

Un missile du Hezbollah a raté de peu une voiture avec 5 soldats à l’intérieur (médias)

Photo Tsahal

L’armée a ouvert une enquête pour savoir pourquoi le véhicule roulait sur une route non-protégée Un véhicule médicalisé de l’armée israélienne transportant cinq soldats a failli être touché par les missiles anti-chars du Hezbollah lors de l’attaque menée dimanche à la frontière nord.

Selon plusieurs médias israéliens, le véhicule a emprunté une route non protégée enfreignant apparemment les directives de l’armée, et s’en est sorti par chance.

Ces révélations contredisent Tsahal qui a affirmé dimanche que le véhicule militaire visé par le Hezbollah était vide au moment du tir. Cette information semble concorder avec des images publiées lundi par une télévision affiliée au Hezbollah montrant un véhicule en mouvement visé par ses missiles.

Selon le correspondant militaire du journal Haaretz, le véhicule blindé israélien roulait sur une route à environ 5,5 kilomètres de la frontière quand il a été ciblé.

L’armée avait pourtant dit à ses militaires la semaine dernière d’éviter cette route, en prévision d’une attaque du Hezbollah

Pour une raison encore inconnue, le véhicule placé sous le commandement d’un médecin de l’armée, n’a pas suivi ces instructions. Le site d’informations de Walla a indiqué que l’armée avait ouvert une enquête.

L’Etat hébreu a déclaré qu’aucun Israélien n’avait été blessé lors de l’attaque de dimanche, tandis que le Hezbollah a affirmé que sa frappe avait tué et blessé des soldats.

Après l’attaque, des photos et des vidéos publiées en Israël ont montré que deux soldats apparemment blessés avaient été évacués par hélicoptère. Des sources ont par la suite affirmé qu’il s’agissait d’un stratagème destiné à tromper le Hezbollah en lui faisant croire qu’il avait fait des victimes.

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *