728-90-TOP
728-90-TOP

Après les menaces du Hezbollah, l’armée israélienne teste un missile pour protéger les plates-formes gazières d’Israël

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les menaces du Hezbollah, l’armée israélienne teste un missile pour protéger les plates-formes gazières d’Israël

515309[1]Alors que le Hezbollah continue de menacer les plates-formes gazières israéliennes, la marine israélienne et la Direction de la recherche et du développement du ministère de la Défense israélien (MAFAT) ont testé avec succès le missile sol-sol Gabriel 5.

Le missile sol-sol de cinquième génération, également connu sous le nom de Blue Spear, est conçu pour frapper des cibles dans des scénarios contestés, encombrés et complexes, même lorsqu’il s’agit de contre-mesures sophistiquées.

Le système combine des capacités antinavires et d’attaque terrestre avec une portée de 290 km à une vitesse subsonique élevée. Il a des capacités de frappe au-delà de la ligne de mire et peut frapper des cibles mobiles ou fixes.

Avec un chercheur radar à la pointe de la technologie et un système de contrôle d’arme avancé, il peut fournir une détection et un engagement précis de la cible et fonctionner dans toutes les conditions météorologiques ainsi que de jour comme de nuit. Le missile pèse 760 kg, mesure 4,3 mètres de long et possède une ogive de munition explosive de 150 kg.

Selon l’unité du porte-parole de Tsahal, le « test complexe » du missile a été effectué en août et fait partie d’une série de tests pour les nouveaux navires lance-missiles Saar 6 de la marine. L’INS Oz a participé au test, qui a également évalué les capacités du navire à faire face à diverses menaces avec de nouveaux systèmes d’armes comme le Gabriel 5.

« Le missile avancé assure l’avantage de la marine et la préservation de la supériorité navale de Tsahal, et sera utilisé par la marine dans ses missions, y compris la protection des actifs stratégiques de l’État d’Israël« , indique le communiqué de l’armée israélienne.

Samedi soir, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a averti que toute extraction de gaz du champ gazier de Karish par Israël serait une « ligne rouge » pour le groupe qui devrait réagir.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *