728-90-TOP
728-90-TOP

Binyamin Netanyahou, remercie les pays qui ont rejeté la résolution réclamant un contrôle du nucléaire israélien

La commission économique de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) réunie à Vienne a repoussé une proposition des Etats arabes qui réclamaient un contrôle international du potentiel nucléaire d’Israël. La proposition avait été présentée par l’Egypte soutenue notamment par la Syrie, la Libye et l’Iran. Elle a été rejetée par 61 pays contre 43 qui la soutenaient.

L’ambassadeur du Qatar, qui a soumis au vote la résolution, a déclaré que « les installations nucléaires d’Israël étaient les seules du Proche-Orient à ne pas faire l’objet d’une inspection internationale ».

Le représentant de l’Iran a également tenu à intervenir pour dire avec le plus grand sérieux que « le régime israélien continuait à développer son programme nucléaire à l’encontre de toutes les normes internationales ». Il s’est empressé d’ajouter que « l’Iran s’inquiétait des retombées négatives qui en résultaient pour la sécurité de la région ».

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou est bien entendu satisfait du résultat de ce vote. Il a indiqué qu’il s’était entretenu avec plus de 30 présidents, chefs de gouvernement et ministres des Affaires étrangères pour leur expliquer que le débat n’avait pas sa place tant que ne serait pas réglé le problème essentiel du Proche-Orient, à savoir les tentatives de réarmement nucléaire de l’Iran et ses déclarations très claires en faveur de la destruction d’Israël ».

Il a ajouté : « Je constate avec satisfaction que l’écart en faveur d’Israël a augmenté par rapport aux votes des années précédentes et je remercie les pays, et en premier lieu les Etats-Unis, l’Australie et le Canada, qui ont soutenu l’Etat d’Israël ».

Source

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *