728-90-TOP
728-90-TOP

Cri du cœur de notre ami Gilles Azoulay

drapeau israelCri du cœur de mon ami Gilles Azoulay
Un amoureux d’israël 
Un père et un grand père tenu éloigné de ces enfants et petits-enfants
Son cri est celui de tant d’entre nous :
« Après avoir écouté sur radio Qualita l’intervention du député à la Knesset Y.Kalfon, dont je ne doute à aucun moment de ses compétences et de son sérieux, j’ai enfin compris que l’ouverture des frontières (soumise bien évidement à la stricte application de toutes les règles de prudence sanitaire) était pour Israël, le dernier de ses soucis et de ses préoccupations. Sauf cas gravissime, du genre, être à l’article de la mort, cas à partir duquel les fonctionnaires israéliens pourraient commencer à réfléchir ( comme pour accéder à la dernière volonté d’un condamné !!!).
Et oui, je viens de comprendre que tout cela n’est pas seulement politique, mais que tout est entre les mains des fonctionnaires israéliens. Et comme chacun le sait, les critères mondiaux d’un « bon » fonctionnaire  sont: d’être majoritairement dépourvu de sentiment, aimer perdre son temps en palabre à pinailler sur des détails sans importance, se fixer des horaires en dehors desquelles aucune réflexion n’est possible ou admise, et pour clôturer cette liste non exhaustive, la plupart du temps, ne rien tenter qui pourrait alléger les difficultés des administrés. Tels sont les caractéristiques du bon fonctionnaire et je suis sceptique sur les possibilités de changement, car, en ça aussi comme en tout, les fonctionnaires israéliens sont les meilleurs du Monde !
Et le pire dans cette histoire, c’est que les Juifs français, sionistes religieux ou pas, n’arrivent pas à se résoudre (pour l’instant…) à se tourner vers d’autres destinations. »
Gilles Azoulay

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *