Dans sa stratégie de sécurité nationale, l’Allemagne réitère son attachement à l’existence d’Israël et condamne l’antisémitisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans sa stratégie de sécurité nationale, l’Allemagne réitère son attachement à l’existence d’Israël et condamne l’antisémitisme

GettyImages-1473930060-scaled[1]Lors de sa présentation aujourd’hui de sa première stratégie de sécurité nationale, L’Allemagne a réaffirmé son attachement à l’existence de l’État d’Israël.

 

Cette stratégie argumentée dans un document de 39 pages vise à exposer les politiques de l’Allemagne pour les années à venir.

 

Dans sa note d’ouverture, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré que le document est « notre boussole… le premier de l’histoire de notre pays ». Il vise, entre autres, à refléter la « voie vers plus de sécurité et moins de dépendance » de l’Allemagne suite à la guerre en Ukraine, qui a mis en lumière la dépendance excessive de l’Allemagne à l’égard de la Russie pour l’énergie.

 

Israël est mentionné deux fois dans le document. Tout d’abord, dans le résumé analytique, sous la rubrique « Ce qui nous façonne : l’Allemagne dans le monde », il est indiqué que l’Allemagne porte une responsabilité particulière en Europe, à la fois en tant que pays le plus peuplé et la plus grande économie du continent, ainsi « qu’en raison de notre histoire, ce qui explique pourquoi nous continuerons à assumer la responsabilité du droit d’Israël à exister ».

« Nous agissons en conscience de notre histoire et de la culpabilité que porte notre pays pour avoir déclenché la Seconde Guerre mondiale et pour avoir perpétré la Shoah, cette trahison de toutes les valeurs civilisées, la réconciliation avec nos voisins européens et la responsabilité du droit d’Israël à exister restent pour nous une obligation durable », souligne le gouvernement allemand dans le document.

La stratégie de sécurité nationale mentionne également la lutte contre l’antisémitisme, dans sa section sur l’extrémisme.

« De nouvelles formes d’extrémisme sont apparues qui risquent de diviser notre société et de basculer dans la violence. Ils visent à saper et à délégitimer les processus décisionnels démocratiques et les institutions étatiques. Ils recourent souvent à des idéologies complotistes, dont certaines sont antisémites. Ces formes d’extrémismes antidémocratiques mettent également en péril notre sécurité », indique le gouvernement allemand dans le document.

Le document de sécurité nationale s’attaque aussi à la menace iranienne, déclarant que la République islamique d’Iran « non seulement viole les droits de l’homme de ses propres citoyens, mais continue également de poursuivre ses ambitions nucléaires, produisant de plus en plus de matières fissiles hautement enrichies, et a bloqué les efforts pour relancer l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien ».

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *