Des terroristes palestiniens tirent des roquettes vers le sud Israël, sept israéliens blessés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des terroristes palestiniens tirent des roquettes vers le sud Israël, sept israéliens blessés

Rockets are launched from Gaza Strip towards Israel, Tuesday, May 11, 2021. (AP Photo/Hatem Moussa)

Au moins 25 roquettes auraient été tirées depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël aujourd’hui, deux roquettes touchant même Sderot et faisant au moins trois blessés dans un état grave.

Les trois premières roquettes ont atterri ce matin dans des zones dégagées près de la frontière de Gaza. Le dôme de fer n’a pas été activé. De plus, un mortier tiré depuis la bande de Gaza est tombé près de la barrière frontalière ce matin.

Plus tard dans l’après-midi, 22 autres roquettes ont été tirées, selon l’unité du porte-parole de Tsahal, provoquant le déclenchement de sirènes à Sderot, Nir Am, Sde Avraham, Erez et dans quelques autres villes.

Les groupes terroristes palestiniens basés à Gaza, le Hamas et le Jihad islamique palestinien, ont revendiqué la responsabilité du tir de roquettes, selon les informations du site israélien Ynet.

Quatre roquettes ont été interceptées et 16 sont tombées en plein champ, mais deux ont touché des zones urbaines, selon Tsahal. Une roquette a touché un chantier de construction à Sderot, et une autre a touché la cour d’une maison de la ville, selon les informations de la radio de l’armée israélienne.

Selon le Magen David Adom et la municipalité de Sderot, au moins trois civils israéliens ont été blessés par des éclats d’obus sur le chantier. L’un d’eux, un ouvrier étranger d’une vingtaine d’années, est dans un état grave tandis que les deux autres ne sont que dans un état bénin. Une femme de 49 ans a également été hospitalisée après avoir été légèrement blessée alors qu’elle se rendait dans un abri anti-aérien. Le Magen David Adom a aussi hospitalisé une personne dans la mi-vingtaine qui souffrait d’anxiété. Les cinq ont été emmenés au centre médical Barzilai à Ashkelon pour y être soignés.

Ces tirs de roquettes interviennent après la mort en prison d’un haut responsable du Jihad islamique palestinien, Khader Adnan, après une grève de la faim de 87 jours. Les responsables du Jihad islamique palestinien avaient averti qu’Israël « paierait un lourd tribut » si Khader Adnan mourait en détention.

Après avoir rencontré le chef d’état-major de Tsahal, Yoav Gallant le ministre israélien de la Défense, a déclaré que « quiconque essaie de nuire aux citoyens israéliens le regrettera« .

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *