728-90-TOP
728-90-TOP

Des terroristes Palestiniens tués après deux attentats à Jérusalem et à Hebron

 

Hébron , 25 avr 2015 (AFP) – Deux  Palestiniens ayant attaqué des policiers israéliens ont été tués samedi par
les forces de sécurité israéliennes lors de deux incidents isolés Hebron  et à Jérusalem-Est, selon la police israélienne.
Dans la soirée de nouveaux incidents ont eu lieu, un cocktail Molotov ayant
notamment été lancé contre un car, vide, sur l’autoroute entre Tel Aviv et
Jerusalem.
Les attaques menées par des assaillants isolés munis d’un couteau se sont
multipliées depuis octobre dans les Territoires palestiniens et en Israël.
Près du tombeau des Patriarches à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie
occupée, un Palestinien a été tué après avoir poignardé un policier, a annoncé
la police israélienne.
L’homme identifié par des médias palestiniens comme étant Assad al-Salayma,
était âgé de 20 ans. Il est décédé de ses blessures pendant son transport vers
l’hôpital à Jérusalem, selon la porte-parole de la police, Louba Samri,
ajoutant que le policier, poignardé à la tête et à la poitrine, est dans un
état stable.
Hébron, plus grande ville de Cisjordanie, est une poudrière où environ 700
juifs vivent au beau milieu de plus de 200.000 Palestiniens, sous la
protection des forces de sécurité israéliennes.
Quelques heures plus tôt, un autre Palestinien de 17 ans a été tué après
avoir tenté de poignarder des policiers israéliens à un point de contrôle à
Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville l, selon la police.

Des heurts ont éclaté dans son quartier d’origine, al-Tur, sur le Mont des
oliviers à Jérusalem-Est, où une grève générale a été déclarée, poussant de
nombreux magasins à baisser leurs rideaux.
L’adolescent a été abattu par balle à un point de contrôle de la police
après avoir attaqué au couteau des policiers à un autre barrage à proximité, a
indiqué cette source.
La police israélienne a diffusé une photo montrant un couteau et un hachoir
qu’elle a présentés comme ceux que l’assaillant palestinien avait en main.
Aucun membre du personnel de sécurité n’a été blessé, selon la porte-parole de
la police.
Le Palestinien a été identifié comme étant Ali al-Ghannam par une
association locale de Jérusalem-Est, selon qui le père du jeune homme a été
convoqué par la police pour identifier son fils.
La police lui a indiqué que le corps lui serait rendu à condition que seul
un nombre limité de personnes participent à l’enterrement, ajoute
l’association, une procédure habituellement imposée par les autorités
israéliennes aux familles d’auteurs d’attaques.
Comme à chaque fois qu’un Palestinien est abattu par la police ou l’armée
israélienne, des affrontements ont éclaté dans son quartier d’origine. De
jeunes Palestiniens ont lancé des pierres sur des policiers israéliens, qui
ont répondu par des tirs de grenades lacrymogènes et de balles en caoutchouc,
a rapporté un correspondant de l’AFP. Selon lui, plus de 25 Palestiniens ont
été évacués pour être soignés.
Un policier a été touché à la tête par une pierre, selon la porte-parole de
la police ajoutant qu’il n’y a pas eu d’arrestations.
Tard samedi soir, un assaillant non-identifié a foncé avec une voiture dans
un groupe de policiers dans le quartier Al-Tur de Jérusalem-Est, blessant  une
femme tandis que deux hommes ont été plus légèrement blessés, selon la même
source.
La voiture a été retrouvée mais pas son chauffeur.
Sur l’autoroute 443 en Cisjordanie, qui relie Tel Aviv et Jerusalem, un car
a été la victime des flammes après avoir été la cible d’un cocktail Molotov,
selon l’armée. Le véhicule ne transportait pas de passagers, le chauffeur s’en
est sorti indemne.
Les tensions dans la Ville sainte, toujours latentes, ont atteint un niveau
rarement égalé à celui de l’été dernier après que des Israéliens, juifs
extrémistes, avaient brûlé vif un adolescent palestinien de Jérusalem-Est pour
venger l’enlèvement et l’assassinat de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie
occupée.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *