728-90-TOP
728-90-TOP

Edito de Alain SAYADA « Israël entre peine, guerre et joie »

 

Alain SAYADA AVIGDOR LIBERMANNLe destin du peuple juif est marqué par la dualité des sentiments. Jamais, lorsque nous sommes dans la joie, nous n’oublions que la peine peut nous accabler, comme elle l’a fait par le passé. Jamais, lorsque nous sommes dans la peine, nous ne laissons nos cœurs désespérer, toujours persuadés qu’Hachem nous apportera la lumière.

Il faudra, aux familles de ces dix jeunes ayant péri dans les intempéries de la semaine passée, en Israël, autant de courage que de force, pour surmonter cette terrible perte. Que D.ieu leur apporte réconfort et soutien dans cette épreuve. Qu’il permette aussi que les responsables de cette tragédie répondent de leurs actes et de leurs manquements. La rédaction d’Israël Actualités s’associe aux institutions communautaires pour présenter aux familles endeuillées ses plus sincères condoléances. Qu’elles soient assurées de notre soutien…

C’est vers Jérusalem, désormais que tous les regards se tournent : Jérusalem, ville d’or, ville si disputée, dont les Etats-Unis ont fini par reconnaître le statut. L’ambassade américaine y sera donc déplacée dans deux semaines. Le Président Donald Trump a annoncé qu’il pourrait être présent. Son gendre et sa fille ont déjà annoncé qu’ils ne manqueront pas cet événement. D’autres pays, essentiellement d’Amérique latine, ont déjà annonça qu’ils pourraient suivre le mouvement. Une joie que l’Europe ne valide pas : pour les dirigeants européens, Jérusalem ne peut être la capitale d’Israël tant que les Palestiniens ne seront pas d’accord avec ce postulat. Et comme ils ne le seront jamais, cqfd…

Les Palestiniens justement. Le Hamas, dont la cruauté n’a d’égal que le calcul et l’hypocrisie diligente, depuis plusieurs semaines, une guerre d’usure dont l’impact médiatique est désastreux. Et tellement injuste. Un mouvement terroriste tente, en utilisant des jeunes, des enfants, des civiles comme chairs à canon, de percer une frontière. Ils ne reculent devant aucune manœuvre, aucune bassesse pour créer de la rage, de la diversion. Des fumées toxiques de pneus brûlés aux croix gammées volantes en feu, tout est fait pour provoquer, mettre les soldats sous pression, et permettre, à force de diversion, à ses sbires terroristes de s’infiltrer en Israël. Une manifestation pacifique réclamant le retour des réfugiés nous dit-on… Par quel tour de passe-passe, 350 000 palestiniens ayant quitté de leur plein gré Israël, haïssant tellement les juifs qu’ils refusaient de rester chez eux, si cela voulait dire vivre dans un état juif, bloqué aux frontières par leurs soi-disant amis des pays arabes frontaliers, seraient-ils devenus, quelques décennies plus tard, 8 à 9 millions à pouvoir demander à rentrer en Israël. Rapporté à la population de la France, cela voudrait dire que dans le même délai, la population française serait passée à 700 millions. Possible ? Non, même avec un taux de natalité qui exploserait toutes les courbes !

Rappelons donc aux terroristes qu’ils peuvent gesticuler tant qu’ils le veulent. Israël est un état souverain qui défend ses frontières. Leurs manœuvres peuvent bien duper l’Europe, cela n’y changera rien.

Et comme le peuple juif se concentre toujours sur l’espoir, c’est le 14 mai prochain que nous laisserons éclater notre joie. A Paris, la star de la chanson israélienne Itay Levi donnera un concert exceptionnel en l’honneur des 70 ans de l’Etat d’Israël, mais aussi du 51ème  anniversaire de la réunification de Jérusalem. C’est en musique que nous fêterons donc Yom Yerushalaïm.

J’appelle donc tous les amoureux d’Israël à venir nombreux montrer leur soutien à l’Etat d’Israël et à Jérusalem, capitale éternelle du peuple juif, et remercie l’organisateur de ce concert-événement, qui crée du lien avec Israël et nous offre l’unique chance de vibrer à l’unisson avec Israël lors de ce moment exceptionnel.
Soyons présents vêtus de bleu et de blanc, drapeau en main, portant haut et fièrement les couleurs d’Israël. Et chantons.

Am Israël Haï

IV1A1003

Alain Sayada

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *