Edito de Alain Sayada  » La Cour des Grands « 

La France, via son ministre des Affaires Etrangères, Jean-Marc Ayrault, tente, encore une

fois, d’imposer à Israël la paix avec les Palestiniens. Si j’étais mauvaise langue, je dirais

qu’un pays qui n’est pas capable de faire respecter l’Etat d’urgence chez lui, d’empêcher

un moustachu cégétiste de le mettre à l’arrêt, qui ne sait comment se dépatouiller des

squatteurs de la place de la République, qui sous prétexte de lancer une grande initiative

citoyenne, flirtent avec l’anarchisme, le gauchisme, le palestinisme, transformant, au

passage, l’une des plus jolies places parisiennes en poubelle, et laisse des casseurs s’en

prendre à des policiers, des militaires ou encore à un hôpital pour enfants, a bien du

culot de croire qu’il peut apaiser la poudrière proche-orientale en claquant des doigts.

Ils sont rigolos quand même nos dirigeants non ? Ou alors formidablement inconscients

de leurs échecs, c’est selon… Du coup, ils ont décidé de jouer dans la cour des Grands

En France, tous les jours, des juifs sont attaqués, insultés, voire assassinés parce que

juifs. En France, tous les jours, l’islamofascisme fait des victimes : à Magnanville, ce fut ce

couple de policiers, sauvagement assassiné, leur fils désormais orphelin traumatisé. A

Rennes, une jeune fille, attaquée à l’arme blanche par un fou d’Allah (attention en

franco-islamiste on dit déséquilibré !- Note de la Traduction) qui voulait faire une

victime durant le Ramadan. Et combien de loups solitaires, attendent, en alerte, l’heure

pour frapper ? Combien de fichés S, de jeunes ou de moins jeunes déjà connus de

l’antigang, de la lutte anti-terrorisme, du quai d’Orsay, dont on nous révèlera, hélas,

après leur passage à l’acte, qu’ils avaient déjà été repérés, voire condamnés… Et ce pays,

où l’islamisme, le terrorisme, l’immobilisme social, l’incapacité à réformer, l’incapacité à

faire respecter l’ordre transforment le quotidien en gadoue désespérante dans laquelle

pataugent avec autant d’anxiété que d’impuissance, monsieur et madame tout-le- monde,

ce pays-donc, s’avance fièrement sur la scène internationale, prétendant avoir les

épaules et les reins assez solides pour s’atteler au premier conflit du Monde. Si, si… Le

même, avec ses petits bras diplomatiques musclés, si je puis dire…

Tiens, puisque nous sommes sur le sujet de la diplomatie, rappelons à quel point elle fut

utile, la diplomatie, depuis la création de l’Etat d’Israël. La diplomatie est, à elle seule,

sauf si on lui ajoute ses copines culpabilité colonialiste et condescendance occidentale,

politique pro-arabe et complicité médiatique, créatrice de la plus grande escroquerie du

20 ème siècle : l’invention d’un peuple. Les Palestiniens, bien sûr.

En à peine moins de 70 ans, les juifs ont accepté l’idée qu’il n’y aurait pas de retour en

arrière, que ces réfugiés qui ont refusé le plan de partage de l’ONU en 1947, sont partis

d’eux-mêmes, et n’ont pu trouver accueil au sein des Etats arabes qui leur ont fermé

leurs frontières, étaient considérés comme un peuple à part entière et qu’ils pouvaient

prétendre à un Etat, un droit à l’auto-détermination. La question, côté israélien, est

simple : au prix de quelles garanties de sécurité et de paix pour Israël ? Pour les

Palestiniens, du moins leurs dirigeants, la question aussi est simple : comment fait-on

pour jeter les juifs à la mer ? !

Qu’on ne s’y trompe pas s’il existe des forces de paix, au sein des territoires, s’il existe

des familles, des braves gens, qui ne désirent qu’une seule chose : vivre en paix et offrir à

leurs enfants un avenir, il existe aussi une élite menteuse et corrompue, pour qui la paix

est synonyme de fin de règne, mais aussi de fin de la manne humanitaire.

Multimillionnaire, cette élite-là a su poser son peuple en martyr et transformer un

conflit complexe et âpre en western hollywoodien de carton-pâte, où les bons et les

méchants sont des rôles attribués d’office sans qu’aucun nouveau développement ne

vienne contrarier la distribution. Les manuels scolaires racontent les Protocoles des

Sages de Sion, les gamins apprennent avec les dessins animés la haine du juif et le

maniement des kalashs ? Oui, mais quand même, le méchant, c’est Israël.

Le Sud du pays prend des milliers de rockets sur la tête tous les jours, 3 mômes ont été

kidnappés et assassinés sauvagement ? Oui, mais la réplique est le fait du méchant,

Israël et l’opération Bordure protectrice un « génocide ».

Parce que nous, en France, si l’Italie ou l’Espagne nous balançait 4000 rockets sur la

gueule, jamais on ne déclencherait les hostilités. Non jamais. Ou alors gentiment, avec

une grosse voix et l’air d’être fâché tout rouge, on dirait en secouant le doigt que c’est

pas bien. Mais jamais on n’attaquerait. Non jamais…

Les milliards de dollars d’aide humanitaire servent à financer des armes, des bombes,

des tunnels, des rockets et accessoirement à rendre encore plus riches des faux élus

millionnaires ? Mais le méchant, c’est Israël, dont chaque bouleversement politique est

scruté à la loupe et commenté à loisirs par les médias du monde entier. Tiens, le

remaniement et l’entrée de Lieberman au gouvernement n’a pas plu aux bien-pensances

internationales. Moi j’aimerais bien qu’elles me disent ce qu’elles en pensent, les bonnes

consciences, du fait que les élus gazaouis auraient dû remettre leurs sièges respectifs en

jeu il y a 6 ans…Si si, les élections à Gaza auraient dû avoir lieu en 2010. Mais bon vous

savez quoi, on n’a qu’à dire que c’est la faute d’Israël s’ils n’ont pas eu le temps de les

organiser…

Vous l’aurez compris, là-bas, tout va bien, on ne change pas une équipe et un casting qui

gagnent ! Et ici ? Ben pareil… La France et la Belgique sont en état d’urgence, les

terroristes sèment la mort dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis, où 49

personnes ont trouvé la mort, pour avoir eu l’audace d’être dans un bar gay et d’avoir eu

envie de s’amuser ; 53 autres personnes sont dans un état critique, suite à ce massacre.

Chez nous, ils sont 4000 fichés S, dont 800 d’après des sources officielles prêts à passer à

l’action. Israël est la seule puissance aux avants-postes, dans la lutte contre le

terrorisme. C’est d’ailleurs à un ancien général de Tsahal que l’on a confié la mission de

surveiller le Festival de Cannes, à Israël que l’on vient de confier la lutte mondiale contre

le terrorisme.

Mais ne changeons rien : on va dire que le méchant… Allez, ce coup-ci, je vous laisse

deviner !

Am Israël Haï

Alain Sayada
Alain Sayada

Alain Sayada

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *