728-90-TOP
728-90-TOP

Edito de Alain SAYADA  » Les loups sont à nos portes… »

 

Il ne se passe désormais plus une semaine sans que l’on entende parler de ces loups solitaires ou sympathisants de la cause djihadiste qui font régner la terreur en France…

Le premier ministre Manuel Valls vient d’annoncer que 6 attentats ont déjà été déjoués en France…

Combien sont-ils encore à se faire manipuler par des fous sanguinaires, croyant agir au nom d’Allah ? Combien de mères et de sœurs éplorées verra-t-on encore s’épancher dans la presse pour nous dire que leur gentil garçon, frère, fils n’a pas fait ça, n’a pas pu faire ça. Qu’il aimait le coca et mangeait des pâtes avec ses sœurs quand il venait à la maison. Aidait la voisine à porter ses courses, aimait le football et jouait avec les mômes du quartier.

Combien de gentils jeunes gens existe t-il en France, agents chargés de la sale besogne par des cellules terroristes dormantes prêtes à passer à l’action. Ils ont commencé par les enfants juifs et les écoles. S’en sont pris à nos commerces et à leurs clients. Dans la foulée, ils ont tué des soldats des policiers français. Ce fut ensuite la presse, nos caricaturistes et la liberté d’expression. Désormais c’est dans les églises de France qu’ils veulent semer la mort, le sang et la dévastation. Tout en décapitant et massacrant tous les chrétiens d’Orient.

Et que dire de la banalisation des actes antijuifs, des agressions verbales ou physiques que subissent nos corelégionnaires, sans avoir toujours hélas le courage d’aller porter plainte, par peur des représailles ?

Ce shabbat, c’est un quinquagénaire sortant de la synagogue en région parisienne, qui n’a dû son salut qu’à l’intervention courageuse des passants. A terre, il recevait des coups au visage…

Il y a quelques jours, c’est une jeune femme, Aurélie Châtelain, 32 ans, qui a connu un sort tragique parce qu’elle a croisé la route d’un fou d’Allah.Avant de mettre à exécution son terrible projet, à savoir faire couler le sang dans les Eglises de France, il a brutalement assassiné cette mère de famille, sans doute pour lui voler sa voiture. Elle laisse derrière elle une petite fille de 5 ans…

Au-delà des pleurs et des plaintes, des lamentations et des discours vibrants de notre classe politique, ce qui fait mal à entendre, c’est le silence assourdissant des autorités et dignitaires musulmans. Pas de mots de condamnation, pas de mesures fortes ni de prise en compte de cette vertigineuse ascension de la violence.

La France est tous les jours la proie d’actes terroristes, d’agressions contre le peuple français et plus seulement contre ses juifs. Dans les manifestations anti-Israël, on appel à égorger les juifs, on hurle morts aux juifs. Pour le maire de Nice, Christian Estrosi, nous sommes en présence des cinquièmes colonnes islamistes. Qui a tort, qui a raison ? Ceux qui crient au loup, qui demandent une réaction ? Ceux qui appellent au calme et à la raison ? Ceux qui font mine d’ignorer le problème, désignant encore et toujours les mêmes boucs-émissaires ?

La meilleure réponse que l’on puisse apporter à la haine, c’est la dignité et la fierté. Fiersd’être citoyens, français, juifs et engagés aux côtés d’Israël. Fiers d’avoir su nous mobiliser, la semaine dernière, pour fêter comme il se doit le 67ème anniversaire de l’Etat d’Israël. Je tiens, en conclusion à saluer le travail de tous ceux qui ont contribué à faire de ce Yom Haatsmaout, une belle célébration : le KKL, La FOSF, l’OSM et le comité YOMHAATSMAOUT.

Nous retiendrons la musique et la joie que nous ont offert les chanteurs David Dor et Amir Haddad, au Casino de Paris et à la Victoire.

Nous retiendrons l’émotion, quand est venue l’heure de commémorer le souvenir de tous les soldats tombés au champ d’honneur, pour la défense d’Israël. Nous retiendrons une question :

Israël, dont nous avons fêté l’indépendance, entre sourire et larmes, est-elle encore pourles juifs de France une deuxième maison ? Ou est-elle déjà devenue notre unique destination, notre ultime solution ?

Est-il temps de partir ?

Am Israel Hai

Alain Sayada

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *