728-90-TOP
728-90-TOP

Elie Buzyn, l’un des derniers survivants français de la shoah et grand témoin, est décédé

Elie Buzyn, a holocaust survivor deported to Auschwitz, poses  on January 21, 2015 in Paris.   AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)

Elie Buzyn, survivant de la Shoah et grand témoin, est mort ce lundi 23 mai 2022 à l’âge de 93 ans. Sa fille, l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn a déclaré à l’AFP qu’il « est décédé ce matin, entouré de sa famille« .

Né le 7 janvier 1929 à Lodz, Elie Buzyn a vu son frère Avram se faire tuer par des nazis en 1940. Il a ensuite été déporté avec ses parents et sa sœur à Auschwitz en 1944 ou il est jugé apte au travail forcé. Seul survivant de sa famille, il devient médecin en France et grand témoin de la Shoah. Tout au long de sa vie, il a cherché à entretenir et à transmettre la mémoire collective en appelant des jeunes à êtres « les témoins des témoins« .

Il considérait comme un devoir que de témoigner dans les écoles et à Auschwitz, avec les groupes conduits chaque année par le grand rabbin de France.  Haim Korshia a d’ailleurs honoré sa mémoire en affirmant qu' »il a transmis le relais avec une constance et une détermination incroyable jusqu’au bout ». Le président du CRIF, Francis Kalifat a aussi réagi au décès d’Elie Buzyn sur Twitter : « immense témoin de la Shoah et Infatigable combattant de la mémoire, Élie Buzyn, nous a quitté. Jusqu’au bout, il a porté la parole des victimes de la barbarie nazie. Son décès me plonge dans une profonde tristesse. Sa mémoire nous oblige ».

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *