728-90-TOP
728-90-TOP

Gaza 2014: la justice militaire israélienne ouvre 3 nouvelles enquêtes

Poursuites abandonnées sur la mort de 4 enfants sur une plage; l’Onu soumet son rapport la semaine prochaine

L’armée israélienne va ouvrir prochainement trois enquêtes supplémentaires sur des incidents qui se sont déroulés à Gaza durant l’opération Bordure protectrice de l’été dernier, a indiqué jeudi Galey Tsahal, la radio militaire.

Le général Danny Efroni, procureur militaire, a ordonné à la police militaire d’ouvrir trois enquêtes dont l’une porte sur la mort de neuf Palestiniens tués dans un café de la plage de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza.

Les deux autres cas concernent des soldats ayant passé à tabac un Palestinien et sur des tirs dans une clinique, ce qui constitue une violation des lois de la guerre.

L’armée israélienne a également annoncé jeudi qu’elle abandonnait les poursuites dans l’enquête sur la mort de quatre enfants de 9 à 11 ans sur une plage de Gaza en plein conflit l’été dernier.

« Le dossier a été clos après une enquête criminelle complète », selon un communiqué militaire. Une enquête criminelle sur une attaque contre un café dans laquelle 9 personnes avaient perdu la vie a par contre été ouverte.

Quatre garçons qui avaient entre 9 et 11 ans jouaient sur la plage dans la ville de Gaza lorsqu’ils ont été touchés par des frappes.

Les enquêtes sur un raid mené le 21 juillet sur un quartier de Gaza, et sur une frappe menée le 29 juillet dans la ville de Khan Younès ont aussi été closes.

Fin avril, la justice militaire israélienne avait inculpé trois soldats pour pillage, les premiers à être poursuivis pour des agissements de l’armée lors de l’opération Bordure protectrice l’été dernier. Deux d’entre eux sont soupçonnés d’avoir volé 2.400 shekels (plus de 500 euros) dans une maison de Sagiyah et le troisième militaire est poursuivi pour complicité.

Pr ailleurs, un rapport de l’Onu sur des crimes de guerre à Gaza sera soumis la semaine prochaine au Conseil des Droits de l’Homme à Genève, ainsi qu’au gouvernement israélien et à l’Autorité palestinienne.

Les dirigeants palestiniens veulent faire juger les dirigeants israéliens par la justice internationale pour « crimes de guerre ». Ils ont pour cela demandé d’adhérer à la Cour pénale internationale (CPI), dont ils sont devenus membres le 1er avril.bandeau_jourj-3

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *