haut banniere
haut banniere
haut banniere

Israël en guerre : Benjamin Netanyahu affirme qu’Israël continuera l’offensive à Rafah malgré les tensions avec les États-Unis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : Benjamin Netanyahu affirme qu’Israël continuera l’offensive à Rafah malgré les tensions avec les États-Unis

F231111MISPOOL14[1]Dans une interview accordée aujourd’hui à CNBC, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a reconnu que des tensions existent avec les États-Unis concernant l’offensive militaire de Tsahal qui est en cours à Rafah dans la bande de Gaza, mais a maintenu que l’opération est nécessaire pour protéger le pays.

« Oui, nous avons un désaccord sur Gaza. Plutôt sur Rafah. Mais nous devons faire ce que nous devons faire. Et, vous savez, parfois, vous devez… vous devez simplement faire ce qui est nécessaire pour assurer votre survie et votre avenir. Nous ne pouvons pas continuer à laisser le Hamas reprendre Gaza« , a déclaré Benjamin Netanyahu.

Le premier ministre israélien a aussi ajouté qu’il espère qu’il renouera le dialogue avec les américains. « J’espère que nous serons d’accord avec les États-Unis, nous leur parlons, mais en fin de compte, nous ferons ce que nous devons faire pour protéger la vie de notre nation« , a affirmé Benjamin Netanyhu.

Cette interview du dirigeant israélien intervient dans un contexte de tensions croissantes entre Israël et les États-Unis : la semaine dernière, Joe Biden, le président des États-Unis, a menacé de ne plus livrer d’armes à Israël si Tsahal lance une opération militaire d’envergure à Rafah.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 375 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 10 000 blessés. 132 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *