Israël en guerre : le président brésilien Lula rappelle son ambassadeur en Israël

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : le président brésilien Lula rappelle son ambassadeur en Israël

Brazilian President Luiz Inacio Lula da Silva arrives before the opening ceremony of the 37th Ordinary Session of the Assembly of the African Union (AU) at the AU headquarters in Addis Ababa on February 17, 2024. (Photo by Amanuel Sileshi / AFP) (Photo by AMANUEL SILESHI/AFP via Getty Images)

Le président du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva, a décidé aujourd’hui de rappeler son ambassadeur en Israël, Frederico Meyer, jusqu’à nouvel ordre.

Le président Lula a informé Frederico Meyer qu’il mettait fin à son mandat dans l’État hébreu et qu’il représentera le Brésil à la conférence sur le désarmement qui se tiendra prochainement à Genève.

Par ailleurs, une source diplomatique a déclaré à l’AFP que le Brésil ne nommera personne au poste d’ambassadeur en Israël dans l’immédiat.

Cette décision du président Lula témoigne des tensions vives qui subsistent entre Israël et le Brésil depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza.

En février dernier, lors du sommet de l’Union africaine, le président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, a accusé Israël de commettre un génocide avec les palestiniens, en comparant la situation actuelle dans la bande de Gaza à ce que faisaient les nazis envers les juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Cette accusation extrêmement grave avait suscité l’indignation du gouvernement israélien. Le lendemain, Israël Katz, le ministre israélien des Affaires étrangères, avait fait savoir à l’ambassadeur du Brésil en Israël, Federico Meyer, que le président brésilien Lula est désormais « persona non grata » en Israël s’il ne s’excuse pas des propos antisémites qu’il a tenus.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 375 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 10 000 blessés. 125 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *