Israël en guerre : Mahmoud Abbas sort du silence et met sur un pied d’égalité les massacres du Hamas et les bombardements de Tsahal à Gaza

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : Mahmoud Abbas sort du silence et met sur un pied d’égalité les massacres du Hamas et les bombardements de Tsahal à Gaza

palestinian-authority-president-mahmoud-abbas[1]Six jours après les massacres perpétrés par le Hamas sur le sol israélien, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a enfin réagi en condamnant d’une certaine manière les actes du groupe terroriste islamique.

Selon un communiqué de la présidence palestinienne, Mahmoud Abbas a rejeté « les pratiques consistant à tuer des civils ou à les maltraiter, dans les deux camps » et à appeler à la libération des otages israéliens.

Le dirigeant palestinien a notamment exigé « la fin immédiate de l’agression » contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza.

Le fait que le président de l’Autorité palestinienne mentionne le terme des « deux camps », montre qu’il estime que les massacres ou des civils israéliens ont été pour la plupart décapités ou carbonisés équivaut aux dommages collatéraux qui sont malheureusement survenus lors des frappes israéliennes dans la bande de Gaza, ou les civils palestiniens servent de bouclier humain par le Hamas.

Cette sortie plus qu’ambiguë de Mahmoud Abbas n’est pas étonnante. Il y a un mois, il avait tenu de graves propos antisémites lors d’un discours au conseil révolutionnaire du Fatah, en déclarant que les juifs ashkénazes ne sont pas sémites et qu’Adolf Hitler n’a pas tué les juifs parce qu’ils étaient juifs, mais en raison de leur rôle dans la société qui avait trait à l’usure et à l’argent.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu samedi. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné plus de 1300 civils dont 169 soldats israéliens et 260 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi 3007 blessés. Plus de 100 civils israéliens dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *