Israël en guerre : Tsahal a frappé plus de 4500 cibles du Hezbollah au Liban et en Syrie, depuis le début de la guerre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : Tsahal a frappé plus de 4500 cibles du Hezbollah au Liban et en Syrie, depuis le début de la guerre

liban2-1024x640[1]L’armée israélienne a annoncé aujourd’hui avoir attaqué environ 4 500 cibles du Hezbollah au Liban et en Syrie depuis le début de la guerre.

Dans le cadre de ces attaques, les forces de Tsahal ont tué plus de 300 terroristes du Hezbollah et en ont blessé plus de 750, bien que la plupart des attaques aient visé les armes et les biens de l’organisation terroriste.

Tsahal a également déclaré avoir détruit 150 postes de guet du Hezbollah, soit des dizaines de plus que le nombre qui se trouvait à la frontière, suggérant que ses attaques se sont propagées plus profondément au Liban.

Ces attaques ont aussi éliminé environ 90 % des quelque 6 000 forces Radwan que le Hezbollah avait placées dans le sud du Liban aux alentours du 7 octobre.

En outre, Tsahal a déclaré que près de 50 plates-formes destinées à des roquettes plus puissantes avaient été détruites, ainsi que quasiment 70 centres de commandement secondaires.

Par ailleurs, en éliminant les sources de tirs du Hezbollah, les unités d’artillerie et de chars de Tsahal ont mené plus de 3 100 attaques, tandis que l’armée de l’air, qu’il s’agisse d’avions de combat, de drones ou d’hélicoptères, a mené plus de 1 200 attaques.

Depuis quelques semaines, la situation est de plus en plus tendue dans la frontière nord, entre le Hezbollah et l’armée israélienne. Dernièrement, l’Arabic Post, qui se base sur des sources iraniennes et libanaises de haut niveau, a révélé que L’Iran a donné le feu vert au Hezbollah pour qu’il intensifie ses attaques le long de la frontière nord d’Israël.

 

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 375 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 10 000 blessés. 134 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *