728-90-TOP
728-90-TOP
728-90-TOP

Israël : le renseignement militaire et le Mossad sont en désaccord concernant l’accord sur le nucléaire iranien

503120[1]Selon les informations de Yediot Aharonot, plusieurs généraux israéliens, dont le chef du renseignement militaire, le major-général, Aaron Haliva, soutiennent un retour aux négociations sur l’accord du nucléaire iranien.

Cette décision va à l’encontre du chef d’état-major, le lieutenant-général, Aviv Kohavi et la politique officielle d’Israël.

Les généraux israéliens considèrent qu’un accord sur le nucléaire iranien pourrait permettre à Israël de se préparer à des réponses militaires étendues contre l’Iran. Le ministre de la Défense israélienne, Benny Gantz serait d’ailleurs d’accord avec cette théorie.

Le chef d’état-major d’Israël, Aviv Kohani s’oppose clairement à un retour des négociations sur le nucléaire iranien, le considérant comme dangereux. Il a d’ailleurs ordonné à Tsahal de préparer de nouveaux plans opérationnels pour frapper l’Iran afin d’arrêter son programme nucléaire si nécessaire.

David Barnea, le chef du Mossad, estime-lui que si la solution du général Haliva peut permettre de gagner des temps, elle ne sera pas payante sur le long terme. Le Mossad considère que d’ici 2025, quand l’accord sur le nucléaire expirera, l’Iran va accélérer ses plans et va enrichir son uranium au niveau qu’il souhaite.

Cette information de Yediot Aharonot intervient alors que le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a annoncé samedi que les pourparlers sur l’accord du nucléaire iranien, reprendraient « immédiatement » après une impasse de trois mois.

Eliran COHEN

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *