728-90-TOP
728-90-TOP

La future équipe présidentielle de Trump : Gingrich, Giuliani, Pence, Priebus, Eisenberg, tous de fervents soutiens d’Israël

Donald Trump, élu président des États-Unis, avait déjà prévu son équipe : les personnalités pressenties pour occuper les principaux postes sont tous de fervents soutiens à Israël.

the-trump-team

 

Selon les indiscrétions de NBC News citant le premier cercle du candidat républicain, les postes importants ont déjà été distribués, esquissant les contours d’un possible gouvernement.

Voici donc ce qui a été imaginé par le nouveau président des Etats Unis : Rudolphe Giuliani procureur général des États-Unis, Newt Gingrich secrétaire d’État (poste actuellement occupé par John Kerry), Michael Flynn secrétaire d’État à la Défense ou conseiller à la sécurité nationale, Steve Mnuchin secrétaire au Trésor et Lew Eisenberg secrétaire au commerce. À noter que cette liste n’est qu’une hypothèse, dans la mesure où ces nominations doivent être validées par le Congrès.

Pour tous ceux qui aiment et soutiennent Israël c’est une excellente nouvelle : Toutes ces personnalités ont affiché à diverses reprises leur soutien à l’Etat Juif.

Ci-dessous, le trombinoscope de l’équipe qui pourrait gouverner avec Donald Trump :

Rudolph Giuliani

guiliani-600x384Personnage central dans la campagne de Donald Trump, l’ancien maire de New-York n’a pas tari d’efforts pour voir son champion l’emporter. Rudolph Giuliani, que le grand public avait découvert après les attentats du 11 septembre, fut en effet l’un des plus ardents défenseurs du milliardaire, adoptant un ton particulièrement agressif. « Hillary Clinton devrait être en prison » disait-il encore récemment.

« Les États-Unis se doivent de soutenir Israël à 100% car Israël est le fer de lance de la lutte contre le terrorisme islamique », avait déclaré Rudolph Giulani.

L’ex-maire de New York Giuliani : « Israël est le fer de lance de la lutte contre le terrorisme islamique »

Il avait ajouté « Il est presque antipatriotique de ne pas soutenir Israël »

Le poste de procureur général des États-Unis, qui serait promis à « Rudy » est l’équivalent de celui de ministre de la Justice en France.

Newt Gingrich

 

newt-gingrichÀ en croire NBC News, Newt Gingrich est pressenti au poste ultra-stratégique de secrétaire d’État (poste qui couvre les Affaires étrangères).

Bien que Trump et Gingrich aient des positions différentes sur quelques dossiers, ils partagent les valeurs conservatrices sur le plan moral.

En ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, Gingrich  avait déclaré « Nous sommes en présence d’un peuple palestinien inventé, qui est en fait un peuple arabe, et qui faisait historiquement partie de la communauté arabe », lors d’un entretien à la chaîne The Jewish Channel.

« L’Autorité palestinienne partage avec le mouvement terroriste Hamas l’énorme désir de détruire Israël. Quelqu’un doit avoir le courage de dire la vérité. Ces gens sont des terroristes. Ils enseignent le terrorisme dans leurs écoles »

Général Michael Flynn

general-michael-flynnChef de l’agence du renseignement à la Défense, le général Micheal Flynn pourrait soit être nommé au secrétariat d’État à la Défense, soit à la sécurité nationale. Âgé de 56 ans, il était le « monsieur sécurité » de la campagne de Donald Trump, à tel point que sa nomination comme colistier a un temps été évoquée. Rapprochement avec la Russie, lutte contre l’immigration, conception musclée de la sécurité… le militaire de carrière coche de nombreuses cases du logiciel Trump.

Il a beaucoup critiqué les relations du président Obama avec l’Iran, et dénoncé l’accord nucléaire comme «déficient» , naïf, et représentant un danger exceptionnel pour l’Etat d’Israël.

Flynn a affirmé « la volonté de l’Iran de détruire Israël est bien réelle ». Il croit que les menaces régionales contre l’Etat juif, émanant de l’ Iran, doivent être traitées par la puissance des États-Unis.

Steve Mnuchin

 

steve-mnuchinDes comptes de campagne de Donald Trump à ceux des États-Unis il n’y a qu’un pas, que Steve Mnuchin s’apprêterait à franchir. En effet, plusieurs sources envoient ce financier chevronné au Trésor américain. Bien connu d’Hoolywood -il est le producteur entres autres de « Mad Max », « X-Men » ou encore « Avatar »- ce businessman a fondé le fonds d’investissement Dune Capital Management LP et connaît parfaitement les réseaux financiers et les méandres de Wall Street.

Steve Mnuchin est Juif et proche d’Israël où il aurait levé des fonds pour Trump auprès de riches Juifs Américains.

Lew Eisenberg

lew-eisenbergLew Eisenberg est le personnage le moins médiatique de cette liste. Pressenti pour être en charge du secrétariat d’État au commerce, l’intéressé a joué un rôle essentiel dans la campagne de Donald Trump, notamment concernant la collecte de fonds. Businessman aguerri et fondateur d’un fonds d’investissement, le septuagénaire a rejoint le parti républicain dans les années 2000, où il a ensuite été nommé à la tête des finances du parti.

Lew Eisenberg est un généreux donateur notamment pour des programmes de jeunesse en Israël.

 

Reince Priebus

reince-priebusReince Priebus, le président actuel RNC, est considéré comme le chef de Trump du personnel. Priebus a gagné la confiance de Trump au cours de la campagne en le soutenant sans faille tandis que d’autres républicains l’ont dénoncé.

Reince Priebus avait organisé en 2015 un «voyage historique spirituel à travers Israël» destiné aux dirigeants Républicains. Lui aussi est un fervent soutien à Israël.

Mary Fallin

le-gouverneur-de-loklahoma-mary-fallinLe gouverneur de l’Oklahoma Mary Fallin semble avoir eu peu d’interactions avec Israël ou la communauté juive américaine. Mais en tant que membre du Congrès, Fallin a signé une lettre au secrétaire d’Etat Clinton lui exprimant « l’ engagement du lien indissoluble qui existe entre notre pays et l’Etat d’Israël» et «profonde inquiétude» sur les tensions entre la Maison Blanche et le Premier ministre Benjamin Netanyahu au cours des premières années d’Obama.

 

Le gouverneur de l’Indiana Mike Pence

le-gouverneur-de-lindiana-mike-penceLe gouverneur de l’Indiana, Mike Pence, a été un défenseur de l’aide de défense militaire à Israël tout au long de sa carrière en tant que membre du Congrès. Et en tant que gouverneur de l’Indiana, Pence a mené une mission d’emplois en Terre Sainte avec l’objectif d’approfondir avec les Israéliens et les entreprises israéliennes en 2014.

Il a rencontré plusieurs responsables israéliens y compris le premier ministre Netanyahou. Il a défendu publiquement le droit d’Israël d’utiliser la force militaire pour se défendre de diverses façons, y compris contre le Hamas à Gaza et contre l’Iran si jamais elle choisissait de frapper ses installations nucléaires.

Le gouverneur du New Jersey Chris Christie

gouverneur-du-new-jersey-chris-christie-600x420Le gouverneur du New Jersey Chris Christie, lors de sa propre campagne pour la nomination républicaine de 2016, a qualifié le traitement d’Obama d’Israël de « honteux ».

« Notre engagement envers Israël doit être absolu« , a-t-il déclaré en faisant campagne en 2015. « Israël est un phare de la liberté dans une mer d’autocratie et notre amitié doit être inébranlable. Au cours des dernières années, cette administration a pris nos partenaires israéliens pour acquis et il est honteux que le président les ait traités. «

Comme Pence, Christie a également dirigé une délégation commerciale en Israël au nom du New Jersey, et salue souvent Israël pour son esprit d’entreprise.

 

David Friedman© Sandra Wildenstein pour Europe Israël News

dave-friedman-600x395

Une autre personnalité pro-israélienne pressentie : le candidat le plus probable à la position d’Ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, est le Président des Amis Américains de l’Institution Bet-El.

L’Administration Trump sera perçue comme plus dissuasive, aux yeux des organisations terroristes musulmanes et en particulier aux yeux de l’Iran, dont on s’attend à ce qu’il viole tôt ou tard, l’accord nucléaire. S’il s’avère que les Iraniens s’efforcent d‘obtenir la bombe, en dépit de l’accord, la réplique américaine sera probablement bien plus drastique et moins diplomatique que tout ce à quoi on pouvait s’attendre avec l’Administration Obama, ou, dans ce domaine, de la part d’une nouvelle administration sous le règne d’Hillary Clinton.

Les sentiments chaleureux de la nouvelle administration envers Israël, au contraire de l’hostilité (ou du politiquement correct) du Président Obama et du Secrétaire d’Etat John Kerry, aura un effet significatif sur la position stratégique d’Israël dans la région.

© Sandra Wildenstein pour Europe Israël News

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *