728-90-TOP
728-90-TOP

L’Autorité palestinienne annonce son intention de construire un parc sur un ancien site juif

flag[1]L’Autorité palestinienne a annoncé son intention de construire un parc national à Tel Orma, le site d’un important fort de la dynastie des Hashmonaïm qui surplombe la crête d’Itamar.

Le site de Tel Orma comprend les ruines de la ville biblique d’Aruma, où régnait le roi Avimelekh, ainsi que de nombreuses découvertes historiques qui témoignent de la présence juive là-bas tout au long de l’ère biblique. En plus de la forteresse, on peut trouver de grandes citernes d’eau qui remontent à l’Antiquité.

« Ces dernières années, nous avons été témoins d’un nouveau type de terrorisme dont le but est d’attaquer l’histoire juive en Samarie. L’Autorité palestinienne travaille à détruire toutes les preuves de la Samarie, ainsi que le reste de la Terre d’Israël« , a déclaré le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan.

Il a aussi appelé « le gouvernement israélien, le ministre de la Défense et le ministre de la Sécurité publique à agir immédiatement et à protéger ces lieux importants ».

Ces dernières années, l’Autorité palestinienne a effectué divers travaux sur le site de Tel Orma qui nuisent aux antiquités qui s’y trouvent. La destruction a commencé en 2009, lorsque des Palestiniens sont arrivés avec des tracteurs et d’autres équipements lourds pour démolir une grande partie du site et voler des antiquités.

L’année dernière, Shomrim al Hanetzah, une coalition de groupes œuvrant pour la protection des sites archéologiques et patrimoniaux israéliens en Judée-Samarie, a lancé un drone sur le site et a découvert que les autorités palestiniennes avaient construit une mosquée sur le site pour commémorer les martyrs palestiniens.

Ils ont également découvert, lors d’une visite, que le mur de l’ère hasmonéenne auquel des pierres décorées avaient été ajoutées dans la région hérodienne avait été démantelé et emporté.

Le nouveau parc national palestinien est construit sur le site malgré le fait que les palestiniens n’ont aucun lien avec les Hasmonéens, et entraînera apparemment la destruction des anciens murs du site.

Eliran COHEN

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *