728-90-TOP
728-90-TOP

Le BNVCA avait saisi par 2 fois en 2014,le Quai d’Orsay sur l’attitude défavorable de la diplomatie française à l’égard de l’Etat juif .Le BNVCA soutient la démarche effectuée par le Président du CRIF

Le BNVCA et tous ses correspondants soutiennent la démarche du Président du CRIF  Mr Roger CUKIERMAN qui a écrit au Ministre français des Affaires Etrangères pour lui exprimer « les réactions très négatives que suscitent parmi les associations membres du CRIF les positions adoptées par la France tant au Conseil de Sécurité qu’à l’UNESCO vis-à-vis du conflit israélo-palestinien. « … Roger CULIERMAN fait remarquer au Ministre que « la France est la seule grande puissance démocratique à voter en faveur des résolutions hostiles à Israel. De plus, un terroriste comme Salah Hamouri a été reçu au Ministère des Affaires étrangères.
Le président du CRIF attire l’attention de Mr FABIUS sur le fait ,tout autant regrettable que  » les positions hostiles à Israël nourrissent un antisionisme qui mène tout droit à l’antisémitisme. (la lettre de Mr Cukierman et la réponse de Mr Fabius sont publiées sur le site du CRIF)
Le BNVCA, pour sa part, rappelle que dans le même souci,que celui exposé par le CRIF le ¨Président du BNVCA Mr Sammy GHOZLAN avait déjà le 26 avril 2014 et le  9 novembre 2014 saisi  par écrit Mr Laurent FABIUS pour évoquer à la fois l’hostilite constante et systématique de la diplomatie française envers Israel, , l’accueil réservé au terroriste Salah Hammouri au Quai d’Orsay et l’acharnement de la France à vouloir imposer une solution au conflit israélo palestinien,  diviser Jérusalem la capitale du peuple juif, pour en faire la capitale de l’état virtuel encore de la Palestine, et céder à tous les caprices des palestiniens..
La réponse de Mr Fabius datée du 27/1/2015,  n’a ni satisfait, ni convaincu le BNVCA
Mr  Le Ministre Laurent Fabius persiste et signe et décide que si » malgré tous nos efforts,la négociation est impossible ou n’a de de conclusions, la France prendra ses responsabilités en reconnaissait l’Etat palestinien .. La France estime qu’une solution de paix juste et durable au Proche Orient  passe nécessairement par un accord faisant de Jérusalem la capitale de deux Etats; l’Etat d’Israel et l’Etat de Palestine souverain contigu et viable. »  (voir en pièces jointes les correspondances entre Me Sammy Ghozlan et Mr Fabius)
 
 
Le BNVCA attire l’attention de la France et des autres nations, et les avertit leurs chancelleries sur le danger que fera fatalement peser sur le Peuple juif tout entier, toute disposition qui envisagerait de diviser Jérusalem,de la déjudaiser, de déposséder le peuple juif de sa capitale. Pour le BNVCA les  conséquences de ces manoeuvres seront pires que l’antisémitisme subi hier et aujourd’hui.
bandeau_jourj (3)

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *