728-90-TOP
728-90-TOP

Le chef du Hezbollah appelle à l’union sacrée contre l’EI

Beyrouth, 24 mai 2015 (AFP) – Le chef du puissant mouvement chiite libanais
Hezbollah a appelé dimanche à l’union sacrée au Moyen-Orient et au Liban pour
combattre le « danger existentiel » que représente à ses yeux le groupe
jihadiste sunnite État Islamique (EI).
Intervenant sur un écran géant dans la ville de  Nabatiyé (sud), lors d’un
rassemblement pour le 15e anniversaire du retrait israélien du Liban, Hassan
Nasrallah a annoncé, pour la première fois, que sa formation combattait
désormais partout en Syrie aux côtés de l’armée syrienne.
« J’invite tout le monde au Liban et dans la région à prendre ses
responsabilités face au danger que représente le projet « takfiri », à sortir de
l’hésitation et de la neutralité », a-t-il dit alors que les jihadistes de l’EI
engrangent des victoires en Syrie comme en Irak.
Le terme « takfiri » signifie littéralement « celui qui lance des anathèmes »
contre les personnes ne partageant pas ses croyances mais est en général
utilisé pour désigner les groupes jihadistes ou islamistes radicaux sunnites.
Pour Hassan Nasrallah, « la bataille contre le projet takfiri est une
bataille existentielle à laquelle sont confrontés notre pays et notre région;
et lorsqu’il s’agit d’une bataille existentielle, toutes les autres passent au
second plan ».
Présentant son mouvement comme l’avant-garde de la lutte contre les
jihadistes, il a lancé: « Ne soyez pas effrayés d’une victoire du Hezbollah,
ayez peur d’une défaite de notre part ». Il s’adressait à ses adversaires
politiques au Liban, le « mouvement du 14-Mars », hostiles au régime en Syrie et
favorables aux rebelles.
Il a martelé: « Aujourd’hui nous faisons face à un danger inédit dans
l’histoire qui menace l’Humanité (…) Cette menace ne vise pas
(spécifiquement) la résistance (le Hezbollah) au Liban, une confession
particulière, le régime en Syrie, le gouvernement en Irak ou un groupe au
Yémen. Le danger vise tout le monde. Personne ne doit faire la politique de
l’autruche ».
M. Nasrallah a justifié tout au long de son discours la participation du
Hezbollah aux côtés des forces du régime en Syrie contre la rébellion et les
jihadistes dans un guerre qui a fait en quatre ans 220.000 morts.
Il a pour la première fois révélé que ses forces combattaient partout en
Syrie alors que jusqu’à présent il avait expliqué qu’elles agissaient
seulement pour défendre la frontière libanaise et les lieux saint chiites.
« Notre combat en Syrie est passé par plusieurs phases (Aujourd’hui) Nous
combattons aux cotés de nos frères syriens, de l’armée et du peuple et de la
résistance populaire à Damas, à Alep, à Deir Ezzor, Qousseir, Hassaké et
Idleb ».
« Nous sommes présents aujourd’hui dans beaucoup d’endroits et nous serons
présents partout en Syrie où notre présence est requise pour la bataille »,
a-t-il souligné.

lar-sah/sk/feb

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *