728-90-TOP
728-90-TOP

Le parti judéo-arabe Hadash accuse Israël de coopérer avec l’Etat islamique

Manifestations de solidarité des Druzes israéliens en faveur de leurs frères syriens sous la menace djihadiste

Le parti judéo-arabe Hadash (Communiste) qui est le plus modéré des parti faisant partie de la Liste arabe unifiée comptant 13 députés à la Knesset, propage depuis dimanche une théorie conspirationniste affirmant qu’Israël a signé « un véritable pacte de sang » avec l’Etat islamique, selon un communiqué, rapporte le JPost.

« La coopération entre Israël et le Front al-Nosra a la même physionomie que le partenariat entre eux (les Israéliens) et l’impérialisme américain dans le but de démanteler la Syrie et diviser le peuple syrien. La réponse aux massacres et au sectarisme est « d’être aux côtés du peuple syrien contre l’impérialisme, le sionisme et la réponse arabe », peut-on lire dans le communiqué du parti.

Le texte a été adopté par tous les députés du parti Hadash, a confié une source au JPost, précisant néanmoins que cette prise de position ne représente que le parti Hadash et pas la Liste arabe unifiée dans sa globalité.

Les partis arabes sont divisés quant au soutien au régime du président Bachar al-Assad et à l’opposition

Selon le JPost, cette rhétorique radicale ruine les efforts de la Liste arabe unifiée à la tête de laquelle se trouve le député Ayman Odeh, lui-même membre du parti Hadash, de sensibiliser le public juif durant et après la campagne électorale du 17 mars dernier. Cette déclaration intervient après le soutien du parti, la semaine dernière à la campagne de boycott des sociétés israéliennes ayant des activités en Cisjordanie.

« Hadash salue toutes les manifestations de solidarité avec le peuple palestinien dans sa juste lutte, y-compris le boycott des entreprises commerciales qui sont impliquées dans l’occupation et la violation des droits du peuple palestinien. C’est une forme légitime de résistance civile », affirmait le parti Hadash.

Poursuite de la mobilisation des Druzes israéliens en faveur de leurs frères en Syrie

Les Druzes israéliens ont organisé dimanche plusieurs manifestations de solidarité avec leurs frères syriens actuellement menacés par les extrémistes sunnites de l’Etat islamique et d’al-Nosra dans le sud de la Syrie.

Ces rassemblements se sont tenus dans les villes de Yarka et Daliyat al-Carmel dans le nord d’Israël après ceux qui se sont déroulés ces derniers jours dans d’autres villages druzes de Galilée. Environ un millier de personnes y ont participé, y-compris les responsables et les personnalités religieuses de la communauté. Des centaines de drapeaux druzes étaient brandis et agités par les manifestants. Aucun drapeau israélien ou syrien n’était visible. Les participants ont lancé un appel contre l’Etat islamique et mis en garde contre toute atteinte à la communauté druze syrienne.

A Yarka, le député de la Liste arabe unifiée Abdallah Abou Maarouf qui habite dans le village, a déclaré: « L’Etat islamique et Al-Nosra, sont des inventions de l’Occident pour diviser la Syrie. Qu’ils ne touchent pas à la Syrie et laissent le peuple syrien tranquille. Nous sommes contre toute atteinte à l’égard des communautés en Syrie et pour empêcher le bain de sang ».

Un responsable israélien a confié dimanche au site Walla News que l’Etat hébreu envisageait la création d’un corridor humanitaire sur le versant syrien du Golan, à la frontière israélienne, pour venir en aide aux Druzes.

Cette zone tampon, envisagée par Israël, serait administrée par des travailleurs humanitaires israéliens et internationaux, dont des envoyés de l’ONU, selon cette source sous couvert d’anonymat.

« Nous n’avons aucune intention d’accueillir les Druzes en Israël, mais ayant vécu un génocide, nous n’avons pas l’intention d’ignorer la possibilité d’un massacre de la minorité druze », a déclaré la source.

Source: i24newsbandeau_jourj (3)

bandeau bonplanresto

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *