728-90-TOP
728-90-TOP

L’enquête de l’A.P sur la découverte du coupable juif est un fiasco

Des Arabes prétendent qu’ils ont trouvé l’incendiaire de la maison de Douma. En effet, les médias sociaux arabes palestiniens répandent l’allégation selon laquelle un pyromane juif est responsable de l’incendie mortel dans le village de Samarie, à Douma vendredi dernier, à l’exception du fait que le «coupable» qu’ils ont trouvé, est reclus dans une prison israélienne depuis décembre dernier.

Une annonce affirme que Yehuda Landsberg de Gilad Farm en Samarie a commis l’incendie criminel qui a tué un enfant arabe et blessé quatre membres de la famille, rapporte la dixième chaîne. L’annonce comprend une image de la photo de Landsberg, et le mot “Wanted” en anglais, en arabe et en hébreu. Il y a juste un problème : Landsberg est en prison depuis un an, purgeant une peine de deux ans et demi, accusé d’avoir commis des actes de vandalisme dans le village arabe de Far’ata.

Selon l’acte d’accusation contre Landsberg, lui et deux autres Juifs ont essayé de fixer des planches sur le site d’une nouvelle maison en cours de construction dans un village arabe voisin, puis sont allés à Far’ata où ils ont enflammé une Volvo et une Mercedes, ont marqué la scène d’une étoile de David, et sont retournés à Gilad Farm. Répondant aux fausses accusations arabes, le frère de Landsberg, Hillel, a déclaré qu’il a « le sentiment que quelqu’un essaie de nuire à notre famille. »

« Des rapports ont évoqué les différents aspects discutables des revendications de Tsahal prétendant que les Juifs ont commis l’incendie criminel à Douma, comme le fait que les assaillants ont visé une maison du centre du village, qu’ils ont d’abord brûlé avant la maison de la famille palestinienne, et ont pris le temps d’écrire des graffitis en hébreu. Il est peu probable que les Juifs auraient pu faire tout cela sans se faire attraper par les résidents arabes. »

« Nous considérons actuellement que cette incitation absolue qui met en danger la vie des membres de la famille, est volontaire et nous avons l’intention de poursuivre ceux qui ont décidé d’afficher cette diffamation, » a déclaré Hillel.

Les avocats de Landsberg ont affirmé que leur client était maltraité en détention et que les gardiens ont refusé les visites pendant des périodes prolongées. À un moment donné, Landsberg – qui est le père de trois enfants handicapés – a commencé une grève de la faim après avoir subi un harcèlement de la police, dont le jeu consistait à lui faire entendre les enregistrements de ses enfants qui pleuraient.

Les politiciens ont été prompts à accuser « Price Tag » de l’incendie de la maison à Douma, se référant à des incidents de dommages criminels contre des biens appartenant à des Arabes par des extrémistes juifs, souvent en représailles à des attaques terroristes arabes mortelles. La preuve a également fait surface dans plusieurs cas montrant comment les Arabes souvent accusaient « Price Tag» d’attaques locales par des résidents juifs, alors qu’il ne s’agissait que de fausses déclarations prouvées par la police.

Source

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *