728-90-TOP
728-90-TOP

Les Frères Musulmans revendiquent l’attaque à la frontière égyptienne

Les Frères Musulmans en Egypte ont revendiqué la responsabilité, dimanche soir, d’une fusillade qui a visé une patrouille de Tsahal près de la frontière avec Israël. Cette revendication a été publiée sur une page Facebook associée avec les Frères Musulmans.

Selon le message paru sur Facebook, l’attaque a été menée par des terroristes venus d’Egypte dans des véhicules 4×4. Quand ils ont atteint la zone frontalière, les terroristes ont tiré sur une patrouille de Tsahal avec des armes légères et des missiles anti-chars.

Plus tôt, la 10e chaîne de télévision israélienne a indiqué que deux hommes armés et masqués ont ouvert le feu sur une patrouille de Tsahal avant de s’enfuir dans le désert dans un véhicule tout terrain. Personne n’a été blessé dans l’attaque.

Les terroristes islamistes basés dans le Sinaï ont par le passé commis plusieurs attaques contre des soldats et des civils israéliens, y compris par des tirs de roquettes sur des centres urbains. Dans la plus sanglante de ces attaques, huit israéliens avaient été tués par des terroristes qui avaient infiltré la frontière israélo-égyptienne et ont attaqué un bus civil.

Au cours des deux dernières années, il y a eu un certain nombre d’attaques terroristes originaires d’Egypte, en utilisant des modèles similaires à l’attaque de dimanche soir. Ces attentats sont commis par des groupes liés à Al-Qaïda, certains d’entre eux étant des organisations terroristes venant de l’autorité palestinienne qui cherchent à recruter des terroristes en provenance des pays arabes, dont l’Egypte et l’Arabie Saoudite.

Cette dernière attaque intervient alors que l’armée égyptienne poursuit sa campagne contre les groupes terroristes islamistes de la région, qui est devenue de plus en plus anarchique depuis la chute de l’ancien président Hosni Moubarak en février 2011.

Près de 40 terroristes ont été tués dans cette opération, dont plusieurs membres du Hamas, selon des sources militaires égyptiennes.

La violence dans la région est une nouvelle fois en hausse depuis la destitution du président Mohamed Morsi par l’armée égyptienne.

Pour la première fois, Tsahal a autorisé le déploiement d’hélicoptères égyptiens dans la péninsule du Sinaï, et, dans un premier cas recensé, un des hélicoptères d’attaque égyptien a pris pour cible la bande de Gaza.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *