728-90-TOP
728-90-TOP

L’Iran a tenté de kidnapper l’ancien ministre de la Défense Moshe Ya’alon

Israeli Defence Minister Moshe Yaalon attends a news conference in Tel Aviv July 28, 2014. Palestinian fighters slipped into an Israeli village from the Gaza Strip and fought a gun battle with troops on Monday as an unofficial truce called for the Muslim Eid al-Fitr festival disintegrated. The incident was not the only breach of the fragile truce. Eight children and two adults were killed by a blast at a park in northern Gaza and four Israelis were reported to have been killed by cross-border Palestinian mortar fire. REUTERS/Nir Elias (ISRAEL - Tags: POLITICS CIVIL UNREST MILITARY) - RTR40FNH

Selon les informations du Shin Beth, les services de renseignement iraniens ont tenté de kidnapper des responsables de la sécurité et universitaires israéliens à l’étranger, mais aussi l’ancien ministre de la Défense israélien, Moshe Ya’alon.

Les iraniens ont utilisé des comptes de messageries fictifs pour les contacter tout en se faisant passer pour des universitaires, des journalistes, des philanthropes et des hommes d’affaires réels. Les iraniens ont tout préparé pour avoir « une histoire de couverture crédible » en essayant de recueillir le plus d’information possible sur les responsables israéliens pour ensuite les inviter à des conférences à l’étranger pour les enlever ou les blesser.

Les iraniens utilisaient comme noms celui du chercheur suisse Oliver Thränert ou encore le journaliste britannique Con Coughlin. Un agent iranien se faisait appeler Nikolai et se présenté comme l’assistant du milliardaire russe Andrey Andreev.

Selon le Shin Beth il s’agit d’une  » méthode de fonctionnement bien connue des organes de renseignement et de sécurité iraniens, dirigés par l’Organisation du renseignement des Gardiens de la révolution, la Force Al-Qods et le ministère du Renseignement ». 

L’ancien ministre de la Défense, Moshe Ya’alon aurait tout de suite compris qu’il était victime d’une arnaque et aurait ensuite alerté le Shin Beth.

Source : Israel Hayom

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *