Tsahal élimine trois hauts responsables du Jihad Islamique Palestinien à Gaza, les terroristes palestiniens promettent de se venger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tsahal élimine trois hauts responsables du Jihad Islamique Palestinien à Gaza, les terroristes palestiniens promettent de se venger

Capture-décran-2021-05-17-à-09.37.51[1]Les forces de défense israéliennes ont tué trois hauts dirigeants du Jihad islamique palestinien lors de frappes aériennes dans la bande de Gaza tôt ce matin lors d’une opération nommée « Shield and Arrow ».

Tsahal a identifié les cibles de l’opération comme étant Khalil Bahitini, commandant du Jihad islamique palestinien dans le nord de Gaza ; Jahed Ahnam, un haut responsable du conseil militaire du groupe terroriste ; et Tarek Azaldin, qui dirige les activités du groupe terroristes en Judée-Samarie.

Israël a également frappé 10 sites appartenant au Jihad islamique palestinien, y compris des installations de fabrication d’armes et des dépôts.

Selon des sources palestiniennes, au moins treize terroristes palestiniens, dont les hauts responsables du Jihad islamique palestinien, ont été tués dans les frappes aériennes et vingt autres terroristes ont été blessés.

Le Jihad islamique palestinien a déclaré dans un communiqué qu’il « tient l’ennemi sioniste pleinement responsable de cet odieux massacre terroriste qui a traversé toutes les lignes et constitué une grave violation du cessez-le-feu ».

« L’ennemi sioniste n’atteindra pas ses objectifs et nous poursuivrons notre devoir sacré de résister à l’ennemi et de l’affronter dans tous les domaines« , a ajouté le groupe terroriste palestinien.

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, qui réside au Qatar, a déclaré dans un communiqué peu après les frappes aériennes israéliennes qu’Israël « paiera le prix de son crime« .

La situation est extrêmement tendue entre le Jihad islamique palestinien et l’État d’Israël depuis la mort en prison d’un haut responsable du groupe terroriste, Khader Adnan, après une grève de la faim de 87 jours. Les responsables du Jihad islamique palestinien avaient averti qu’Israël « paierait un lourd tribut » si Khader Adnan mourait en détention.

La semaine dernière, le Jihad islamique palestinien ainsi que le Hamas ont tiré plus de 100 roquettes sur Israël. Un cessez-le-feu entre les groupes terroristes palestiniens et l’État hébreu a dû être négocié par l’Égypte, le Qatar et les Nations Unies.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *