728-90-TOP
728-90-TOP

« un vendredi particulier » par Gil Taieb

Ce vendredi 8 mai 2020 est un vendredi particulier, fort en symboles.

Gil TaiebIl est évidemment tout d’abord celui du 75e anniversaire de la Victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et de la fin de la seconde Guerre Mondiale. Une guerre qui laissera derrière elle près de 60 millions de morts parmi lesquels 6 millions de juifs exterminés parce que Juifs et souvent dans l’indifférence de tous.

Ce vendredi est aussi celui qui précède la date du 10 mai qui est La Journée Commémorative de l’Abolition de l’Esclavage en France métropolitaine. C’est le Président Chirac qui avait décidé de faire de ce jour, le jour du souvenir afin d’honorer la mémoire des esclaves victimes pendant des siècles d’une traite qui a fait, de millions d’hommes, femmes et enfants une marchandise, déplacée, vendue, exploitée et torturée dans l’indifférence et au nom d’un racisme honteux accepté par tous.

Ce ne sera que le 27 avril 1848, presque deux siècles après l’ordonnance connue sous le triste nom du « code noir » de Colbert en 1685, que la France promulguera le Décret d’Abolition de l’Esclavage.

Ce vendredi 8 mai 2020 est également celui qui précède le début du processus de déconfinement.

Un pas essentiel à franchir ensemble avec intelligence, discipline et rigueur afin de réussir ce retour progressif à une vie presque normale à laquelle nous aspirons tous.

Ce vendredi 8 mai 2020 doit être pour chacun de nous un moment de réflexion sur ces événements qui ont marqué l’Humanité et que trop souvent nous connaissons, dont nous avons entendu parler souvent mais que nous banalisons trop souvent. L’Histoire est notre richesse et un guide pour notre Présent.

Ce vendredi 8 mai, confinés encore, nous avons plus de temps pour réfléchir sur la notion de Liberté. Celle d’être des Hommes et des Femmes libres et égaux, celle de pouvoir aspirer et œuvrer pour la Paix et celle de pouvoir simplement se déplacer, respirer, nous réunir et serrer dans nos bras ceux que l’on aime.

Soyons tous conscients de cette chance et de ces bonheurs, au nom des millions d’esclaves, au nom des millions de victimes de la barbarie et au nom de notre envie de vivre. Ça et là, en notre 21ème siècle, trop nombreuses sont encore celles et ceux qui souffrent de la Haine, des jeunes femmes sont prises en otages et de nombreux enfants sont victimes d’un esclavage dit moderne. Le combat n’est pas terminé.

Et si nous faisions de ce vendredi 8 mai 2020 : le vendredi de la Liberté.

Sabbat shalom et bonne fête à tous de Lag Ba Omer

Gil Taïeb

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *