728-90-TOP
728-90-TOP

Video : Steve Maman, le « Schindler juif » au secours des esclaves sexuelles de Daech

Un homme d’affaires montréalais a lancé une campagne de crowdfunding pour financer la libération d’esclaves de l’Etat Islamique. Il affirme avoir déjà sauvé plus d’une centaine de femmes et d’enfants.

« Je ne resterai pas passif », affirme Steve Maman. Cet homme d’affaires montréalais a décidé d’agir pour libérer les enfants réduits au rang d’esclaves sexuels dans les villes prises par Daech. Quitte à financer les activités de l’organisation Etat Islamique.

« Des enfants tués pour avoir refusé de se plier aux ordres de Daech. Des fillettes de huit ans violées »…La vidéo réalisée par la fondation de Steve Maman, la CYCY (Christian and Yazidi Children of Irak) donne un aperçu de l’horreur de la vie sous l’Etat Islamique, accusé par l’ONU de tentative de génocide.

2000 dollars pour libérer un enfant

« Le prix de la vie d’un enfant pour les enlever des mains de Daech se situe entre 1000 et 3000 dollars », développe le businessman canadien sans donner plus de compléments sur le détail de cette somme.

Début août, l’envoyée spéciale de l’ONU a mis à jour la liste de l’Etat islamique fixant les prix de ses esclaves sexuelles. Selon le document, les tarifs varient selon l’âge des femmes, de 35 euros pour une femme de 50 ans à 150 euros (166 dollars) pour un enfant de moins de neuf ans.

Le 5 juillet, Steve maman a lancé une campagne de financement participatif afin de lever des fonds pour poursuivre la libération des enfants prisonniers de Daech. Il a déjà collecté par ce biais quelques 440 000 dollars. Steve Maman espère atteindre les deux millions de dollars (1,8 millions d’euros).

Le « Schindler juif »

Steve Maman affirme avoir déjà libéré 102 femmes et enfants depuis janvier, en partie avec sa fortune personnelle. « Ces personnes ont été escortées vers un emplacement sûr dans le nord de l’Irak où l’abri, la nourriture, et les soins médicaux à court terme ont été fournis », poursuit le businessman.

L’entrepreneur montréalais d’origine marocaine explique s’appuyer sur des contacts sur place, notamment un pasteur à Bagdad. Ce vendeur de voitures de collection dit également faire jouer son réseau commercial.

Citant le Talmud (« Celui qui sauve une vie sauve l’humanité toute entière »), le quarantenaire d’origine séfarade dit être inspiré par Oskar Schindler, l’industriel allemand qui a sauvé 1200 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

En août dernier, 5000 à 7000 femmes étaient encore prisonnières de Daech.
Source

 

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *