728-90-TOP
728-90-TOP

Wendy Sherman: Israël a eu une forte influence sur la conclusion de l’accord nucléaire avec l’Iran

Malgré une ferme opposition à l’accord nucléaire signé à Vienne le 14 juillet, les autorités israéliennes y ont néanmoins participé de manière significative, affirment des responsables américains.

« Nous avons eu des consultations particulièrement étroites avec Jérusalem. Les experts d’Israël ont été essentiels à la conclusion de l’accord », a déclaré jeudi Wendy Shermann la sous-secrétaire d’Etat américaine.

La diplomate américaine a également défendu l’accord, faisant valoir que les grandes puissances ont réussi à établir un régime d’inspection hermétique qui ne permettra pas à l’Iran de tricher.

Le délai de grâce de 24 jours dont bénéficie Téhéran avant d’autoriser l’accès des sites suspects aux inspecteurs est en fait « très, très court », a ajouté Sherman selon laquelle Israël aurait été impliqué dans divers domaines de l’accord final, y compris pour ce qui touche au réacteur d’Arak et aux questions d’armement.

Pendant son séjour à Vienne, la sous-secrétaire aurait parlé à trois reprises avec Yossi Cohen, le conseiller israélien à la Sécurité nationale. Après la signature de l’accord mardi, Sherman révèle avoir informé Cohen ainsi que Yuval Steinitz, le ministre en charge de l’Iran au sein du gouvernement israélien, de tous les détails. « Nous restons en contact très étroit », Nous prenons cette relation très au sérieux », a-t-elle dit, qualifiant de compréhensible l’opposition de Netanyahou et les inquiétudes sécuritaires israéliennes étant donné la situation régionale.

« Il y a eu quelques bosses sur la route, parce que nous avons une vision très différente de cet accord pour savoir si cet accord est le meilleur moyen d’assurer la sécurité d’Israël. Nous croyons que c’est le cas, avec un avantage militaire qualitatif qui est fondamental pour notre relation », souligne Sherman pour laquelle « Jérusalem et Washington ont une « relation sécuritaire robuste » qui ne sera pas affectée par les différences d’opinion sur l’accord nucléaire.

Le secrétaire d’Etat John Kerry a prévu de se rendre à Jérusalem la semaine prochaine, à la suite du ministre britannique des Affaires étrangères Philipp Hammond, un des négociateurs de l’accord nucléaire, qui a rencontré jeudi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pour une réunion « difficile ».

Israël Actualité avec I24news

A lire aussi:

http://www.israel-actualites.tv/ce-que-laccord-sur-le-nucleaire-iranien-oublie-de-prendre-en-compte/http://www.israel-actualites.tv/malgre-ses-menaces-israel-devra-faire-avec-laccord-sur-le-nucleaire-iranien-analyse/

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *