728-90-TOP
728-90-TOP

Edito Alain SAYADA Plus encore qu’il y a 40 ans… « La France a peur ! »

« La France a peur ». C’est par cette phrase choc que Roger Gicquel, présentateur sur
TF1, avait ouvert son JT le 18 février 1976. Le journaliste phare de la Une parlait, à
l’époque de l’arrestation de Patrick Henry, meurtrier présumé du petit Philippe
Bertrand. Et si cette phrase était, aux dires de son auteur, une mise en garde contre
toute tentation de justice expéditive, elle est aujourd’hui lourde de sens pour quiconque
allume sa télévision afin de se tenir au courant de l’actualité. Peut-être devrait-on
suggérer à Gilles Bouleau, présentateur du JT de 20 h de TF1 en semaine désormais, d’en
faire son ouverture. Tous les soirs sans exception… Car c’est bien tous les soirs,
aujourd’hui, que la France et les Français se demandent quand leur pays a basculé dans
le Règne de la Terreur.
Une récente étude, faisant état de la localisation des foyers de l’islamisme radical ne
laisse aucun doute sur le sujet. En France, entre 10 000 et 15 000 salafistes vivent
tranquillement dans les plus grandes villes du pays. Ce sont ceux-là qui prêchent la
haine de tout ce qui n’est pas eux, la destruction de l’Occident et de ses valeurs, et en
premier lieu des juifs.
Vendredi dernier, trois attentats ont endeuillé le monde. En France (un mort, décapité
de la façon la plus barbare), en Tunisie (38 morts, essentiellement des touristes
britanniques), et au Koweït. Le terrorisme frappe partout où les gens ont la fâcheuse
idée de croire qu’ils peuvent vivre comme ils l’entendent, en paix… Toujours ces
barbares se réclamant d’Allah s’attaquent aux mêmes symboles, aux mêmes personnes :
laïcité, mode de vie occidental, représentant d’une autorité (armée, police…) mais aussi
et surtout, à tous ceux qui se réclament d’une autre foi : juifs, chrétiens…
On nous dira, bien sûr que les musulmans, ceux qui n’aspirent qu’à vivre en paix, sont les
premières victimes. Peut-être… Mais c’est bien l’Occident qui paye, de sa chair, et de son
sang… La France est touchée, l’Europe est touchée, le monde est touché. Comme un
cancer, dont les métastases gagnent inexorablement du terrain au sein d’un organisme
qui peu à peu perd le combat, les sociétés démocratiques ne savent plus comment lutter
contre cet ennemi de l’intérieur.
Et ce mal dormant qui, du jour au lendemain, peut se réveiller pour semer la mort et la
peine doit, comme pour la maladie, faire l’objet d’un traitement radical. Il est temps
d’éradiquer les mosquées où l’on prêche la haine, au lieu d’enseigner l’amour et la paix.
Il en existerait 85 en France, fréquentées par des milliers de salafistes sur le sol français.
Pour ces gens-là, les terroristes du Hamas ne sont pas assez violents, assez radicaux.
D’ailleurs ils ont annoncé récemment leur intention de les éliminer… Pour les remplacer
et détruire Israël !
Pour autant, si la France a peur, elle ne le montre pas tant que ça. Seules 200 personnes
sont venues témoigner leur soutien à la famille de l’homme décapité par Yassin Salhi, à
Saint-Quentin-Fallavier, en Isère. Rappelons qu’il y a plus de 7 millions de musulmans en
France et qu’on se demande sincèrement quand ils feront entendre une autre voix.
Quand descendront-ils dans la rue pour dire que ces ennemis de la civilisation
occidentale ne sont pas des leurs ? Quand diront-ils tout haut qu’Allah et le message qu’il
a délivré n’a rien à voir avec ça ? Notre Premier ministre, Manuel Valls, a parlé d’une
guerre de civilisation. Certains, comme Julien Dray, s’offusquent de ces termes.
Pourtant, à droite comme à gauche, le propos fait peu débat. Nous sommes bien en
guerre et ce, contre les ennemis de la civilisation occidentale. Quant à la communauté
juive, elle ne fait pas exception à l’Unité nationale sur ce sujet, n’en déplaise à monsieur
Julien Dray, dont les propos, je l’espère, n’engage que lui.
Il est vrai qu’il existe en France des cellules dormantes qui peuvent à tout moment agir
sur le territoire français contre les intérêts français et plus particulièrement contre
notre communauté… Existe-t-il pour autant en France une cinquième colonne, comme
l’affirme le Maire de Nice Christian Estrosi ? Je ne sais pas, mais je souhaite connaître
l’opinion de la communauté musulmane. Je l’appelle solennellement à réagir puisque la
barbarie, une fois de plus a frappé notre pays. Je lui demande de descendre dans toutes
les rues de France, pour rejeter et condamner le terrorisme. Pour montrer ce qu’elle est,
ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle rejette.
En attendant, ce vendredi 26 Juin, en plein mois de Ramadan, à quelques heures de
l’entrée de Shabbat, la haine aveugle a semé l’ultra-violence et la dévastation. Shalom,
Salam, Paix. C’est le message de ces temps forts sacrés, les mots que l’on se dit, en
sortant de la synagogue, de la mosquée, de l’église. Et pourtant, en ce vendredi noir, le
sang a coulé de la plus horrible des façons. La France a peur. Et le pire, c’est qu’elle n’est
pas la seule…
Am Israel Hai

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *