728-90-TOP
728-90-TOP

Hostilité sans précédent de l’Administration Obama contre Israël

Dans ce qui constitue une première sans précédent dans l’histoire des Etats-Unis, les responsables de la Maison Blanche et du Département d’État ont reçu un briefing sur Israël donné par l’une des ONG les plus anti-israéliennes qui existe: Breaking the Silence, qui rassemble d’infâmes faux témoignages de soldats de Tsahal, tous anonymes – sans fournir aucune preuve et refusant d’en fournir, la supercherie du procédé ayant été démontée au grand jour par Tsahal –  pour accuser l’armée israélienne de tous les crimes possibles. La Maison Blanche et le Département d’État ont tous deux confirmé que des séances d’information ont eu lieu la semaine dernière, centrées sur le scandaleux rapport de l’ONG publié le mois dernier, qui accusait l’armée israélienne de crimes lors de la guerre de l’été dernier à Gaza. Si l’administration Obama constituait un dossier à charge contre l’Etat juif, en puisant son inspiration dans les pires officines anti-israéliennes, elle n’aurait pas fait pire. La réunion a eu lieu à Washington, avec des membres du Conseil national de sécurité (NSC), des responsables du Département d’Etat et de la Maison Blanche. Matthew Duss, président de la “Fondation pour la paix au Moyen-Orient”, a organisé la séance d’information, et a déclaré que les responsables américains ont montré un grand intérêt dans le rapport. La “Fondation pour la paix au Moyen-Orient” compte parmi ses dirigeants Mitchell Plitnick, qui était auparavant Directeur du Bureau américain de l’ONG extrémiste B’Tselem. Cerise sur le gâteau, Breaking the Silence toucherait également des fonds d’une organisation arabe basée à Ramallah, siège du gouvernement de l’Autorité palestinienne (AP).

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *