728-90-TOP

Israël en guerre : Betsalel Smotrich va annuler les avantages fiscaux de l’UNRWA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : Betsalel Smotrich va annuler les avantages fiscaux de l’UNRWA

Bezalel Smotrich, Israeli far-right lawmaker and leader of the Religious Zionist Party, speaks during a rally with supporters in the southern Israeli city of Sderot on October 26, 2022. (Photo by GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le ministre israélien des Finances, Betsalel Smotrich, a annoncé ce matin sur son compte X (anciennement Twitter) son intention de signer trois arrêtés stipulant que les avantages fiscaux dont bénéficie l’UNRWA (L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) en raison de son statut d’agence des Nations Unies seront annulés.

« L’État d’Israël n’accordera pas d’avantages fiscaux aux collaborateurs terroristes« , a écrit Betsalel Smotrich sur le réseau social X.

L’UNRWA bénéficie de plusieurs avantages en raison de son statut d’agence des Nations Unies : elle bénéficie d’une exonération des droits de douane et des taxes sur les produits importés pour le fonctionnement de l’agence, d’une exonération totale de la TVA sur les importations de produits et de taxes d’achat négligeables sur les achats de carburant à des fins organisationnelles, y compris l’exonération de la taxe bleue.

La décision prise par Betsalel Smotrich devrait être finalisée dans les prochains jours.

L’UNRWA est dans la tourmente depuis qu’elle a annoncé, il y a plus d’une semaine, s’être séparée de « plusieurs » de ces employés accusés par les autorités israéliennes d’être impliqués dans les massacres du Hamas contre Israël, le 7 octobre.

Suite à cette annonce, plusieurs pays dont les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada et l’Australie ont suspendu temporairement leur financement à l’UNRWA.

Jeudi dernier, l’agence avait déclaré, dans un communiqué, qu’elle serait très probablement contrainte de suspendre ses opérations au Moyen-Orient, y compris à Gaza, d’ici la fin du mois de février si les financements des pays internationaux ne reprenaient pas.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 375 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 10 000 blessés. 136 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *