728-90-TOP

Israël en guerre : des responsables israéliens et américains souhaitent expulser des milliers de terroristes du Hamas de la bande de Gaza

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : des responsables israéliens et américains souhaitent expulser des milliers de terroristes du Hamas de la bande de Gaza

Halevi_Hamas_web-1024x693[1]Selon les informations du Wall Street Journal, des responsables israéliens et américains ont discuté de l’expulsion de milliers de terroristes du Hamas de niveau inférieur de la bande de Gaza.

Cette proposition a été formulée dans le cadre de discussions sur la manière dont Gaza sera gérée une fois la guerre terminée et sur la manière d’empêcher une résurgence du Hamas ou de groupes similaires.

Une proposition élaborée par le groupe de réflexion de Tsahal et présentée au Wall Street Journal impliquerait la création de « zones de sécurité sans Hamas » qui seraient dirigées par une nouvelle autorité basée à Gaza et soutenue par l’Arabie saoudite et les États-Unis.

L’option d’expulser les terroristes du Hamas et leurs familles de la bande vise à fournir aux terroristes palestiniens une stratégie de sortie et à faciliter la reconstruction de Gaza après la guerre.

Selon le journal américain, les responsables américains et israéliens s’inspireraient de ce qui s’est passé lors de la guerre du Liban en 1982, ou Yasser Arafat, alors chef de l’Organisation de libération de la Palestine, et environ 11 000 terroristes palestiniens avaient quitté le Liban pour la Tunisie, après le siège de Beyrouth mené par Tsahal qui a duré deux mois.

 

Néanmoins, La proposition n’inclurait pas les hauts dirigeants du Hamas tels que Yahya Sinwar ou Mohammed Deif. Les responsables israéliens ont déclaré que les deux hommes, ainsi que d’autres dirigeants du Hamas situés à la fois dans la bande de Gaza et à l’étranger, restent des cibles à abattre pour l’État hébreu.

Un haut responsable israélien a toutefois déclaré au Wall Street Journal qu’il n’était pas sûr que les terroristes du Hamas accepteraient l’option de quitter Gaza si elle leur était proposée.

« Je ne les considère pas aussi rationnels que l’était l’OLP. C’est une organisation djihadiste plus religieuse, liée aux idées de l’Iran« , a déclaré le responsable israélien au quotidien américain.

Le responsable israélien a également ajouté qu’à l’heure actuelle, il n’y a pas de « discussion pratique » sur l’expulsion des terroristes du Hamas, bien que cette option puisse devenir disponible s’il n’y a pas d’autre choix.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 364 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 3007 blessés. 145 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *