Israël en guerre : Un couple israélien décède suite à un tir de roquette lancé par le Hezbollah sur le nord d’Israël

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : Un couple israélien décède suite à un tir de roquette lancé par le Hezbollah sur le nord d’Israël

fdsafdsafads[1]Noa et Nir Barnes, un couple marié du kibboutz Orta, situé dans le plateau du Golan, a été tué hier soir après que leur voiture ait été directement touchée par une roquette lors d’une attaque massive du Hezbollah sur le Golan dans le nord d’Israël.

Le couple laisse derrière lui trois enfants. Noa était connue pour ses compétences en matière de fabrication artisanale de chocolat et pour ses ateliers d’animation. Nir supervisait les initiatives touristiques du kibboutz.

Selon les informations des services de renseignements israéliens, une quarantaine de roquettes ont été tirés hier soir depuis le territoire libanais, en direction de la région centrale du plateau du Golan.

Dans un communiqué, le Hezbollah a revendiqué la responsabilité de l’attaque, affirmant avoir « lancé des dizaines de roquettes Katioucha vers des bases du plateau du Golan » et que cette attaque était une réponse à un assassinat survenu sur la route Damas-Beyrouth où un proche de Hassan Nasrallah a été éliminé.

La situation entre le Hezbollah et les forces de Tsahal se tend de plus en plus à la frontière nord. Hier, le groupe terroriste libanais a publié une vidéo d’une dizaine de minutes filmée par un drone d’espionnage qui a réussi à pénétrer l’espace aérien israélien et à capturer des images de divers emplacements stratégiques et sensibles du nord d’Israël, sur les hauteurs du Golan.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 375 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 10 000 blessés. 120 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *