728-90-TOP
728-90-TOP

LE BILLET DE Franck SERFATI « Racisme contre Morano »

Le mot R A C E est bien défini dans le dictionnaire, appartenant sans aucun

doute à la langue française ; il n’est ni ambivalent, ni une injure ou insulte.

Le racisme, théorie selon laquelle certaines races seraient supérieures aux

autres, lui, constitue un délit.

En rappelant, fait certain, objectif, historique, culturel, que la France est

d’origine de race blanche, Nadine MORANO n’a commis aucune infraction, tant au

plan de la Morale que du Droit !

Au même titre que les Continents africain et asiatique sont respectivement de

races noire et jaune, l’Europe a effectivement une autre coloration.

Ce procès en « élimination épidermique », outre déni d’une liberté d’expression

élémentaire, est révélateur d’un état d’esprit aujourd’hui bien installé, consistant à

taire certaines vérités, les galvauder, les dénaturer, refuser un vrai débat

contradictoire sur des problématiques qui vont emporter le devenir de notre Système

sociétal dans les 20 années à venir.

Faire choix d’un mode de Société fondé sur nos valeurs républicaines et

consociationnelles serait même un impérieux devoir pour un responsable politique

aujourd’hui en FRANCE, n’en déplaise aux défenseurs des prétendus « malheureux de

la Planète «  et autres droits – de – l’hommistes.

Il va sans dire que Nadine MORANO semble avant tout victime d’un procès

d’intention, qui cache vraisemblablement des règlements de comptes personnels.

Il eût été préférable que les leaders d’opinion s’emparent de son propos pour

aborder l’essentielle question du vivre – ensemble !

Franck SERFATI

About The Author

Related posts

1 Comment

  1. Marc Guedj

    Mon cher Franck,
    Il aurait été beaucoup plus simple et fidèleà ses convictions que Nadine Morano ne parle pas de « race » mais d’une France chrétienne dont on pourrait se sentir exclus…Je n’accuse pas l’eurodéputée d’islamophobie, même si on peut comprendre son rejet, dans une société,laïque et républicaine, de pratiques ostentatoires et alarmistes.
    Nadine Morano est, certes, courageuse. Elle subit, la gêne qu’elle occasionne de se mettre au travers de la route du leader des REPUBLICAINS et a eut tort d’attendre quelques égards, que ce soit, en retour de ses bons et loyaux services pour le rayonnement du R.P.R…
    Marc Guedj

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *