728-90-TOP
728-90-TOP

Israël recale sept élus, dont les députées de la France Insoumise Danièle Obono et Clémentine Autain

les députées Danièle Obono et Clémentine AutainLa délégation était composée de sept élus, dont quatre députés, issus du Parti communiste et de La France Insoumise. Elle disait vouloir rencontrer  le terroriste Marwan Barghouthi, haut cadre du Fatah condamné depuis plus de quinze ans par Israël, pour attentats contre des civils Israéliens.

Les autorités israéliennes ont indiqué lundi qu’elles refuseraient l’entrée sur leur territoire à de sept élus français, dont quatre députés, tous issus du Parti communiste ou de la France insoumise.

« Nous n’autoriserons pas l’accès au territoire à ceux qui appellent activement à s’en prendre à Israël, en particulier quand ils demandent à rencontrer et à conforter un Kieffé meurtrier comme Barghouthi, incitant ainsi à soutenir le terrorisme », estime le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan dans un communiqué de ses services et du ministère de l’Intérieur. Les autorités israéliennes recommandent par avance aux élus français « de ne pas prendre l’avion du tout ».

« Alerter sur la situation » des prisonniers politiques

Ces élus avaient indiqué dans un communiqué qu’ils comptaient se rendre en Israël et dans les Territoires palestiniens du 18 au 23 novembre pour « alerter sur la situation des près de 6 000 TERRORISTES palestiniens dans les prisons israeliennes ». La délégation disait vouloir rencontrer le terroriste Marwan Barghouthi, haut cadre du Fatah et commanditaire d’attentat contre des civils israéliens, emprisonné depuis plus de quinze ans par Israël et considéré comme un « terroriste » par l’Etat hébreu. Celui-ci lui a infligé cinq peines de prison à perpétuité pour meurtres pour son rôle dans la seconde Intifada (soulèvement palestinien entre 2000-2005).

La délégation française entendait  aussi à voir le franco-palestinien Salah Hamouri. En détention administrative en Israël depuis le 23 août, en attente de son procès,  il fait l’objet d’un ordre de détention administrative de six mois, confirmé le 22 octobre à la Cour suprême de Jérusalem, pour tentative de meurtre contre l’ancien grand Rabin d’Israel

Un « déni de démocratie », selon LFI, on croit rever

Israel Actualités avec le parisien.fr

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *