728-90-TOP
728-90-TOP

Attaque en Syrie : Rien ne confirme la mort du général Qassem Soleimani , commandant de la Force Al-Qods.

Tirs de 30 missiles israéliens sur les chefs du Hezbollah à Damas

La Syrie rapporte des tirs antiaériens sur des «objets non identifiés»

En Syrie,
une deuxième vague d’attaques a eu lieu, puis il y a eu une troisième vague d’attaque.

C’est le plus grand raid d’Israël sur la Syrie depuis que l’avion russe a été abattu par la DCA syrienne en septembre

Un raid aérien israélien présumé en Syrie a touché plusieurs hauts responsables du Hezbollah alors qu’ils montaient dans un avion à destination de l’Iran, a rapporté mercredi Newsweek, citant une source du ministère de la Défense.

La source anonyme a déclaré au magazine qu’elle avait reçu les informations de hauts responsables au sein de l’armée israélienne. Elle a ajouté que des armes iraniennes ont également été visées, y compris des composants de système de positionnement par satellites (GPS).

La frappe aérienne israélienne a eu lieu quelques minutes après que les dirigeants se soient embarqués dans un avion à destination de l’Iran.

Plusieurs points d’approvisionnement et dépôts de munitions iraniens ont également été la cible de bombardements, a déclaré la source. Les points de ravitaillement contenaient des munitions précieuses guidées par GPS datant de 2017, parmi les meilleures disponibles pour l’armée iranienne et le Hezbollah.

L’armée syrienne a confirmé via les médias syriens qu’un dépôt d’armes avait été touché lors de l’attaque et que trois soldats avaient été blessés, a rapporté l’ agence Reuters.

“Nos défenses aériennes ont affronté des missiles hostiles lancés par des avions de guerre israéliens au-dessus des territoires libanais et ont abattu “la plupart” d’entre eux avant d’atteindre leurs cibles”, a déclaré la source militaire.

Cependant, l’armée israélienne n’a pas confirmé la présence de raids aériens, affirmant que la réponse du pays était une manœuvre défensive.

“Un système de défense aérienne a été activé contre un missile anti-aérien lancé depuis la Syrie”, a déclaré un porte-parole de l’armée dans un communiqué rapporté par Associated Press.

Le système de défense antiaérienne Patriot israélien a intercepté mardi soir un missile tiré depuis la Syrie, a annoncé l’armée, après que la défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre des “cibles ennemies” près de Damas, avait rapporté plus tôt l’agence officielle S

Au moins deux avions iraniens chargés d’armes ont été bombardés sur le sol syrien.

Hier soir, des avions de chasse israéliens auraient, également, pris pour cibles de hauts responsables du Hezbollah au cours d’une frappe chirurgicale au siège de la quatrième division de l’armée syrienne à Damas, à Saboura, mardi soir, selon des sources de Tsahal citées par le journaliste militaire Babak Taghvaee.

Cette attaque a eu lieu au cours du deuxième raid aérien de la nuit.
Comme d’habitude Tsahal n’a pas officiellement confirmé.

Le premier raid visait au moins trois dépôts d’armes utilisés par les forces iraniennes et du Hezbollah dans les zones situées à l’ouest de Damas, y compris Qatana


Un arsenal de missiles iraniens Fajr-5 était entreposé dans au moins un des entrepôts d’armes.


nb: rien ne confirme la mort du général Qassem Soleimani , commandant de la Force Al-Qods.


Tout le pays aurait été plongé en état d’alerte maximale.

Attaque massive de l’aviation israélienne sur Damas avec réplique des Syriens avec des S200

Médias libanais : des avions de guerre israéliens ont attaqué l’unité 10 près de la ville de Qatana, au nord de Damas. Les rapports indiquent que l’attaque a eu lieu depuis l’espace aérien libanais. Les avions de l’IAF sont entrés dans Tyr par le sud et ont attaqué par le nord de Damas

Plus de 10 cibles ont été touchées à l’aéroport militaire de Al Mezzeh, près de Damas
22 missiles ont été tirés sur des cibles iraniennes, notamment à Qatana.

Selon ces sources, l’attaque aérienne aurait été lancée depuis l’espace aérien libanais et viserait des missiles contre trois dépôts d’armes iraniens et du Hezbollah.

Comme dans les précédents rapports d’attaques en Syrie, cette attaque est également liée à un avion iranien. Mardi matin, le Boeing 747 de la compagnie aérienne iranienne Fars Air Qeshm, affiliée aux Gardiens de la révolution, a décollé de l’aéroport international de Téhéran (THR) pour se rendre à l’aéroport international Imam Khomeini (IKA).

À 17 h 30, l’avion a décollé pour l’aéroport international de Damas, où il a atterri peu après 19h45. L’avion aurait apparemment été utilisé pour transporter du matériel militaire à l’armée syrienne et au Hezbollah. Quelques heures à peine après son atterrissage, la région de Damas était bombardée.

Les habitants du centre d’Israël ont déclaré avoir vu une traînée de fumée dans le ciel près de Hadera. Le sentier a également été vu dans le nord. “Nous étions assis dans le salon lorsque le bruit a secoué toute la maison. Nous avons entendu un lancement et sommes immédiatement sortis. Il volait vite, nous avons vu une traînée de fumée et une tache jaune dans le ciel. Ce n’est pas la première fois, cela s’est déjà produit à deux reprises depuis notre arrivée ici il y a dix ans “, a déclaré Saar Pardi, un habitant de Maor, un moshav du centre-nord d’Israël.

 

Source la suite sur  : JFORUM.FR

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *