728-90-TOP
728-90-TOP

Ami Palant z″l, héros de guerre qui a arrêté l’avancée des Syriens pendant la guerre du Kippour, meurt à 71 ans

Banniere 7 katy

Ami Palant, héros de la guerre de Yom Kippour, s’éteint à l’âge de 71 ans

guerre de Kippour

EPSON DSC picture
Ami Palant Zal Guibor Israel Kippour 73

Le héros de guerre israélien Ami Palant z″l, qui a servi sous les ordres du célèbre général (de réserve) Avigdor Kahalani pendant la guerre du Kippour en 1973, est décédé lundi à 71 ans.

Ami Palant zal avait servi comme commandant de compagnie dans la 7e brigade blindée sous les ordres d’Avigdor Kahalani et comme directeur général du ministère de la sécurité publique après la guerre.

Palant z″l était commandant de compagnie sous le commandement de Kahalani dans la 7e brigade blindée, qui était responsable de l’arrêt de la progression de l’armée syrienne sur le plateau du Golan pendant la guerre, dans ce qui est désormais connu comme la bataille de la vallée des larmes.

Après la guerre, Palant z″l a reçu la médaille du courage pour son rôle dans cette bataille. Cette médaille – la deuxième plus haute décoration militaire israélienne – est décernée aux soldats qui ont « accompli un acte courageux et risqué dans l’exercice d’une fonction de combat ».

Palant z″l est né à Moshav Magshimim dans le centre d’Israël en 1951. Il s’est enrôlé dans l’armée en 1969 et a été affecté au corps blindé, puis a suivi le cours d’officier de l’armée israélienne.

Avant la guerre du Kippour, il a servi comme commandant de peloton dans la péninsule du Sinaï, qu’Israël avait occupée après la guerre des Six Jours de 1967, et comme commandant adjoint de compagnie dans une unité d’infanterie mécanisée.

Lorsque la guerre du Kippour a éclaté, des centaines de chars syriens se sont précipités pour percer les lignes israéliennes. La force blindée de la Syrie comptait 700 chars, contre 175 pour Israël, et son infanterie portait des missiles antichars ultramodernes dont Israël ignorait l’existence dans l’arsenal arabe.

Mais après une campagne extrêmement défensive de quelques jours, les forces israéliennes, en infériorité numérique, ont réussi à stopper l’avancée syrienne, détruisant 59 chars syriens tout en subissant des pertes minimes.

Selon les archives de Tsahal sur la bataille, Le Capitaine Ami Palant z″l « a fait preuve de courage en durant les  combatsen risquant sa propre vie… La compagnie du capitaine Palant z″l  faisait partie de la force qui a arrêté les forces syriennes sur le front nord. Au cours des combats, la plupart des commandants de chars de son unité avaient péri  et la compagnie s(est retrouvé très affaiblis. Malgré cela, le Capitaine Palant z″l est resté sur sa position, en encourageant ceux qui restaient à continuer à tirer sur l’ennemi qui chargeait.

avigdor Kalahani

« Le 9 octobre 1973, après la principale offensive de l’ennemi, la guerre a basculé en leur faveur. Le capitaine Palant z″l a ordonné aux chars qui se retiraient dans sa zone de revenir se positionner en position de combat , ce qui a stoppé l’avancée syrienne et a conduit à sa destruction, alors que son unité ne comptait plus que six chars sur les 59 chays que comptait la compagnie . Dans ses actions Ami Palant  a fait preuve de courage et de qualités de chef exemplaires », a déclaré l’IDF.

Palant z″l a quitté les Forces de Défenses D’Israel  un an après la guerre mais s’est réengagé en 1977  et continué à servir dans divers rôles jusqu’à son dernier poste de commandant du corps blindé en tant que général de brigade jusqu’en 1995.

Après sa carrière militaire, Palant z″l a été directeur général du ministère de la sécurité publique sous la direction du ministre de l’époque, M. Kahalani.

« Chaque fois que nous nous rencontrions, Ami m’apprenait quelque chose de nouveau », a tweeté le ministre de la Défense Benny Gantz après le décès de Palant z″l. « Que ce soit dans le cadre des cours qu’il donnait ou plus tard lorsque je l’ai rencontré en tant qu’entrepreneur oudans dans la vie civile ».

Ses funérailles ont eu lieu mardi à 18 heures dans sa ville natale de Moshav Magshimim.

Source Time of Israel – Israel Actualités

tiyoul.fr-300X250

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *