728-90-TOP
728-90-TOP

USA: arrestations et inculpations liées à la cyber-attaque contre JPMorgan

New York, 22 juil 2015 (AFP) – Les autorités américaines et israéliennes
ont procédé à des arrestations et des inculpations qui seraient liées à
l’attaque informatique dont a été victime l’été dernier la banque JPMorgan
Chase, a-t-on appris mardi.
Les autorités américaines ont lancé des poursuites contre cinq hommes
qu’elles accusent pêle-mêle de blanchiment d’argent, de manipulation du cours
de bourse et d’opérations illégales liées à la monnaie virtuelle bitcoin,
selon des communiqués publiés mardi et des documents judiciaires consultés par
l’AFP.
Quatre des suspects ont été arrêtés, affirment les autorités, tandis qu’un
cinquième est en fuite.
Les documents judiciaires ne mentionnent toutefois pas de lien avec
l’attaque informatique contre JPMorgan Chase.
Mais d’après une source proche du dossier, confirmant des informations du
New York Times, les noms de deux des hommes inculpés figurent dans la liste
des suspects établie par le FBI pour déterminer d’où venait la cyber-attaque.
La source, qui a requis l’anonymat, n’a pas voulu donner l’identité des deux
hommes.
L’intrusion illégale dans le système informatique de la première banque
américaine en termes d’actifs avait touché 76 millions de ménages et 7
millions de PME, avait révélé l’établissement en octobre dernier.
JPMorgan avait affirmé que les hackers n’avaient eu accès qu’aux listings
des clients mais n’avaient pas pu accéder aux données personnelles tels les
numéros de comptes, les mots de passe, les dates de naissance et les numéros
de sécurité sociale.
Seules les informations comme les noms des clients, leurs numéros de
téléphone, leurs adresses électroniques avaient été récupérées par les
pirates, insistait-elle.
Au cours de la vague d’arrestations, la police israélienne a interpellé
Gery Shalon et Ziv Orenstein, deux citoyens israéliens, que les autorités
américaines ont notamment inculpé pour une fraude à plusieurs milliards de
dollars. Les autorités américaines ont indiqué qu’elles allaient demander leur
extradition.
Les forces de l’ordre américaines ont, elles, arrêté Yuri Lebedev et
Anthony Murgio à leur domicile respectif en Floride (sud).
Les autorités les ont inculpés, selon des documents judiciaires, pour
détention illégale d’une licence de bitcoin, la monnaie virtuelle volatile et
controversée.
Ils opéraient une plateforme d’échanges de bitcoin appelée Coin.mx. D’après
les autorités, les deux hommes permettaient aux victimes de cyber-attaques
d’acheter des bitcoins pour verser une sorte de rançon aux hackers ayant pris
possession de leurs données.
L’argent était versé dans des comptes bancaires domiciliés à Chypre, Hong
Kong et en Europe de l’Est, d’après les documents.
Un cinquième homme, Joshua Samuel Aaron, de nationalité américaine mais
vivant en Russie, est en fuite.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *