728-90-TOP
728-90-TOP

François Hollande a dialogué avec cinq lycéens de Thiais (Val-de-Marne), dimanche lors de l’émission « Le Supplément » sur Canal+, un échange centré sur le polémiste Dieudonné et les Juifs.

A partir de 0.54 :

<div><iframe webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen width= »480″ height= »270″ frameborder= »0″ scrolling= »no » src= »http://player.canalplus.fr/embed/?param=cplus&vid=1251048″></iframe></div><div style= »width:472px;font-size:11px; background:#EBEBEB; border:1px solid #D6D6D6; margin-top:5px; padding:4px 0 4px 6px; font-family:Arial, Helvetica, sans-serif; -moz-border-radius:3px; -webkit-border-radius:3px; »><a target= »_blank » style= »text-decoration:none; color:#666; » href= »http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid6586-l-emission.html?vid=1251048&sc_cmpid=SharePlayerEmbed »><span style= »color:#000; font-weight:bold; »>François Hollande face à des lycéens</span> – Le Supplément du 19/04</a></div>

Suivis une semaine durant par la chaîne, qui les montre notamment débattre de l’attentat contre Charlie Hebdo et de la liberté d’expression, cinq lycéens ont pris place, en fin d’émission, autour du chef de l’État.

Outre les « trucs à régler » comme « le chômage », rapidement évacués en fin de séquence, l’échange a quasi exclusivement tourné autour d’un seul thème: les religions, les Juifs et Dieudonné, récemment condamné pour apologie d’actes de terrorisme ou encore provocation à la haine raciale.

– Un lycéen: « Doit-on se cacher de rire de Dieudonné? »

– M. Hollande: « On doit réfléchir. Ceux qui y vont rient. Mais qu’est-ce qui fait que l’on rit de ça? »

– « Parce que c’est marrant… »

– « Quand il se déguise en nazi et qu’il dit qu’il faut tuer des Juifs, c’est drôle? »

– « Ce n’est qu’une blague », rétorque un des lycéens, tandis qu’un autre avance: « Il se moque d’Hitler, il ne se moque pas des Juifs. »

– « S’il se moquait d’Hitler, ce ne serait pas un problème. S’il se moque des juifs qui justement ont échappé aux camps de la mort ou qui sont morts dans ces chambres à gaz, là, c’est une apologie de la haine », recadre le chef de l’État qui rappelle qu’ »il n’y a pas eu que le génocide des juifs » et évoque le génocide arménien de 1915.

– « Mais on parle plus des Juifs », assure une lycéenne.

– « On en parle parce qu’il y a eu six millions » de morts.

– « Une mort, ça reste une mort. »

– « Ce n’est pas pareil. Qu’est-ce que c’était que la Solution finale? De les tuer tous, de les exterminer, de faire qu’il n’en reste plus un, qu’on ne puisse même pas trouver leurs cadavres, qu’on élimine une partie de l’humanité. C’est ça qui était en cause. C’est pour cela qu’on soit juif, chrétien, musulman ou rien du tout, on doit avoir ce respect par rapport à ce qui s’est produit. »

S’ensuit un débat sur l’enseignement de l’histoire des religions à l’école. « Le judaïsme, je ne me souviens plus du tout de mon cours », glisse une lycéenne.

Source

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *