728-90-TOP
728-90-TOP

Avec le soutien officiel de la France, l’Algérie déterre ses juifs !

En plus du grand déracinement subi par les juifs des pays arabo-musulmans, voici qu’un de ces pays, l’Algérie, relance son programme d’expropriation des terres où sont enterrées les juifs.

Depuis une dizaine d’années, avec l’assentiment de la France, on déterre les morts et on les jette dans des fosses communes.

Cimetiere juif en Algerie

Il y a quelques jours, la France a publié une annonce (qu’il faut savoir dénicher sur les sites officiels) concernant de nouvelles expropriations de cimetières. Rappelons par ailleurs qu’à l’époque où ces personnes étaient enterrées, la plupart du temps, elles achetaient à prix d’or leur caveau « à vie »– c’est à dire qu’elles payaient très cher la certitude de reposer en paix jusqu’à la fin des temps… Ce qui n’est donc pas respecté !

Quoi qu’il en soit, par arrêté du 26 mai 2016 (que l’on trouve en cliquant ici), le Ministère des Affaires étrangères français a communiqué la liste des cimetières qui seront « regroupés » dans les anciens départements d’Alger, d’Oran et d’Annaba.

Les familles désireuses d’effectuer à leurs frais le transfert en France des restes mortels de leurs défunts ont un délai de 6 mois pour le faire savoir au consul général d’Alger, d’Annaba ou d’Oran.

Mais pour cela, il faudra alors retrouver des papiers, des preuves exactes, de l’emplacement des corps de leurs proches. La plupart du temps, les juifs d’Algérie sont partis sans rien. Ils ont même oublié, 60 ans plus tard, dans quelle allée du cimetière se trouvent leurs ancêtres. Dès lors, pour sûr, la mémoire de leurs parents sera détruite et enfouie dans une fausse commune qui ne respecte pas les lois juives.

Voici la liste des cimetières juifs qui vont être détruits par la dictature Algérienne, en accord avec le Quai d’Orsay:

  • cimetiere-juif-768x700
  • cimetierejuif2-768x356
  • cimetierejuif3-768x925

Les informations relatives aux modalités de ce transfert font l’objet d’une fiche technique que les familles mentionnées à l’article 2 du présent arrêté peuvent obtenir en se mettant en rapport avec :

– le ministre des affaires étrangères et du développement international, direction des Français à l’étranger et de l’administration consulaire, sous-direction de l’administration des Français, 27, rue de la Convention, CS 91533, 75732 Paris Cedex 15 ;
– le consul général de France à Alger, 25, chemin Abdelkader-Gadouche, Hydra, 16035 Alger, internet : http://alger.ambafrance-dz.org ;
– le consul général de France à Annaba, 1, rue Gouta-Sebti, BP 323, 23000 Annaba, internet :http://annaba.ambafrance-dz.org ;
– le consul général de France à Oran, 1, rue Aïmeur-Brahim, 31000 Oran, internet :http://oran.ambafrance-dz.org.

Le directeur des Français à l’étranger et de l’administration consulaire, l’ambassadeur de France en République algérienne démocratique et populaire, le consul général de France à Alger, le consul général de France à Annaba et le consul général de France à Oran sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Par ailleurs, un service a été mis en place pour venir en aide aux familles désemparées. Il faut écrire à  cimetieresalgerie@gmail.com, et vous pourrez bénéficier d’aide aux formalités religieuses et administratives.

Par JSSNews -Israel ActualitésCimetiere juif en Algerie

About The Author

Related posts

1 Comment

  1. Lespiaux

    Article très partial. La loi est la même en France que pour les cimetières dont le MAE a la responsabilité à l’étranger. A partir de 30 ans d’abandon (la procédure est complexe) même une concession perpétuelle est jugée en déshérence et transférée à l’ossuaire c’est triste mais partout pareil ! On ne peut tout entretenir partout ! Après des fondations ou Israël peuvent suppléer…

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *