728-90-TOP
728-90-TOP
728-90-TOP

Edito de Alain SAYADA « Priez pour Yotam »

 

Cela va faire maintenant près d’une semaine, qu’un terroriste palestinien à bord de

sa voiture fonçait sur un groupe d’Israéliens et de Français devant un arrêt de bus à

Jérusalem et fauchait près de 15 personnes dont un enfant de 18 mois dans sa

poussette, l’enfant grièvement blessé a dû subir l’amputation de son pied pour

sauver sa jambe. Cet enfant, prénommé Yotam, est de nationalité française et vit en

Israël avec sa famille, mais son drame et celui de ses parents, a ému bien au-delà

de nos frontières : des messages du monde entier arrivent à Jérusalem, pour

apporter du soutien à Yotam ainsi qu’à sa famille. Des appels au don ont commencé

à circuler, car les parents de Yotam ont cruellement besoin d’aide, les coûts des

soins sont très élevés et compte tenu de l’importance des blessures, les soins seront

de très longue durée. L’argent servira également à soutenir la famille : Yaël la

maman, blessée elle aussi dans l’attentat et au chevet de son bébé, ne peut plus

travailler. Son mari Benjamin, se doit lui aussi d’être près de sa famille. Quand ces

gens pourront-ils reprendre une vie « normale » ? Quand retrouveront-ils un peu de

sérénité ? Sans doute pas avant longtemps, d’autant que leur fils devra porter une

prothèse et que le coût de fabrication et d’adaptation est important.

Nous savons que la communauté juive de France a toujours répondu présent lors de

tels drames et que les appels aux dons, que ce soit, pour la Tsedaka, le Libi, l’ABSI,

Migdal,le MDA, Hadassah, les écoles et bien d’autres, sont toujours entendues. Que

les donateurs ont toujours su être là, et répondent à l’appel généreusement… Là

encore, Yotam a suscité une grande vague d’émotion dans le monde entier et la

communauté juive sera là pour lui. Elle le doit. Yotam est l’enfant de tout le klal et a

besoin de nous tous. Je n’en veux pour preuve le message de sa grand-mère…

 » Le but de cet attentat a été d’apporter la terreur, mais chaque jour qui passe

en Israël, nous montre que cette terreur a été transformée en AMOUR, nous

recevons des sacs entiers de cadeaux, des appels de gens que nous ne

connaissons pas et qui viennent par amour, par solidarité pour Yotam…

Tout Israël est couvert d’affiches disant « Priez pour Yotam ».

Au lieu de nous séparer, ils nous ont unis comme un seul homme.

Chaque jour, des responsables politiques, religieux, des artistes viennent sans

photographe, sans journaliste, juste pour prier, et parfois ne même pas rentrer

dans la chambre de Yotam, mais juste venir apporter une chaleur, une énergie,

un souffle à sa famille.

C’est très fort et très poignant.

« La Grand Mère »

Rejoignons cette grande vague d’amour, de solidarité et de fraternité

communautaire. Participons tous, selon nos moyens, au soutien de cette famille.

Yotam, 18 mois, ne retrouvera jamais ce qu’il a perdu. Mais ce bébé martyrisé a su

unir tout le peuple juif autour de lui. Plus que jamais, il est symbole d’amour et

d’union. Je voudrais juste terminer cet édito, volontairement sobre par un vœu, un

espoir :

Que plus jamais en Israël, comme en France ou dans le monde, une famille ne

pleure à cause de cette haine

Que ces terroristes aillent brûler en enfer.

Am Israël Hai

Alain Sayada

About The Author

Related posts

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *