728-90-TOP
728-90-TOP

Exploit Médical en Israël : une vertèbre imprimée en 3D transplantée.

Selon Times of Israel : “Des médecins israéliens ont réussi à transplanter une vertèbre imprimée en 3D dans la colonne vertébrale d’un patient, a annoncé la Deuxième chaîne. Selon la chaîne, c’est la première fois qu’une telle procédure est pratiquée à cette échelle dans le monde”.

Selon des sources IsraelValley en Australie une opération du même type a déjà eu lieu : »La médecine utilise déjà des os imprimés. Pourtant aucun médecin n’avait encore réussi à implanter sur un patient des vertèbres cervicales, une zone délicate de l’anatomie humaine.

guido-robot-guide-754-png

C’est l’audacieux chirurgien Ralph Mobbs, à l’hôpital Prince Of Whales de Sidney, qui a opté pour cette solution futuriste pour son patient. Ce dernier était atteint d’une tumeur cancéreuse rare au niveau des cervicales, le chordome. Brièvement, cette tumeur aurait pu grossir au niveau de ses cervicales jusqu’à comprimer son cerveau, pouvant provoquer ainsi une tétraplégie.

La solution chirurgicale est donc une extraction délicate des vertèbres sur lesquelles se trouvent les cellules cancéreuses. C’est là qu’intervient l’imprimante 3D, à deux étapes du processus médical. Après de nombreuses radios et analyses de l’anatomie du patient, avec le laboratoire Anatomics Ralph Mobbs a pu simuler les os de son patient et les imprimer.

Avec l’objectif de ne pas seulement utiliser du titane dans la restauration chirurgicale, il a pu modeler des vertèbres. Pour parvenir à cette opération avec précision, le médecin a d’abord simuler l’opération de nombreuses fois grâce à des modèles imprimés de l’anatomie du patient, jusqu’à trouver les gestes parfaits. »

LE PLUS. Trois dimensions ou tridimensionnel ou 3D sont des expressions qui caractérisent l’espace qui nous entoure, tel que perçu par notre vision, en termes de largeur, hauteur et profondeur.

Le terme « 3D » est également (et improprement) utilisé (surtout en anglais) pour désigner la représentation en images de synthèse (numérique), le relief des images stéréoscopiques ou autres images en relief, et même parfois le simple effet stéréophonique, qui ne peut par construction rendre que de la 2D (il ne s’agit donc que du calcul des projections perspectives, des ombrages, des rendus de matières).

Une vertèbre est un os constituant la colonne vertébrale chez les animaux vertébrés. Chez l’humain, on compte vingt-quatre vertèbres indépendantes et huit à dix vertèbres soudées (cinq sacrées et trois à cinq coccygiennes, selon l’individu). Les vingt-quatre vertèbres individualisées se répartissent comme suit : sept vertèbres cervicales, numérotées de C1 à C7 en partant de la plus crâniale ; douze vertèbres thoraciques, aussi appelées vertèbres dorsales, numérotées de T1 à T12 (ou de D1 à D12) ; cinq vertèbres lombaires, numérotées de L1 à L5.

La première vertèbre cervicale est aussi appelée atlas et s’articule avec le crâne au niveau du trou occipital. La deuxième vertèbre cervicale est aussi appelée axis et possède une apophyse verticale qui permet le pivotement de l’atlas et les mouvements de rotation du crâne. La septième vertèbre cervicale est aussi appelée proéminente ; elle possède une apophyse épineuse saillante et sert de transition entre les vertèbres cervicales et thoraciques. Les vertèbres sacrées, quoique soudées, sont aussi numérotées (de S1 à S5).

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *