728-90-TOP
728-90-TOP

Israël: des archives documentent la visite de Mme Eichmann à son mari en prison

Jérusalem, 1 juin 2015 (AFP) – Des archives officielles inédites publiées
lundi documentent la visite secrète rendue par la femme d’Adolf Eichmann au
criminel de guerre nazi dans sa prison un mois avant sa pendaison en 1962.
Les Archives nationales israéliennes ont publié lundi des informations
contenues dans un registre des visites de la prison de Ramla, près de
Tel-Aviv, où Adolf Eichmann était détenu après son enlèvement par le Mossad,
les services secrets israéliens, en Argentine en 1960.
Vera Eichmann a rencontré son mari le 30 avril 1962 et a passé 90 minutes
dans la salle des visites de la prison. Celui qui fut un des principaux
organisateurs de la Shoah pendant la Seconde Guerre mondiale attendait que la
Cour suprême statue sur l’appel qu’il avait interjeté après sa condamnation à
mort. Cet appel a été rejeté le 29 mai 1962.
La visite de Vera Eichmann avait déjà été rapportée par la presse à
l’époque. « Jusqu’à présent, il n’existait aucun document indiquant qu’elle
avait effectivement rendu visite à Adolf Eichmann », disent les Archives
israéliennes dans un communiqué, semblant conférer aux documents valeur de
confirmation officielle.
La demande de rencontre présentée par Vera Eichmann avait été discutée par
le cabinet israélien, le 18 mars 1962. Le Premier ministre de l’époque, David
Ben Gourion, avait affirmé qu’il serait difficile pour Israël de faire face
aux critiques internationales en cas de refus, selon les Archives.
Le Premier ministre avait toutefois insisté pour qu’une telle rencontre
reste secrète et qu’elle ait lieu rapidement, si possible dans les 24 heures.
Selon le registre des visites, Mme Eichmann est entrée dans la salle de visite
à 12H20 et l’a quittée à 13H43. Elle a été accompagnée par deux gardiens et un
responsable officiel.
Membre de la SS, l’Allemand Adolph Eichmann a été responsable de la
logistique de la « solution finale » qui a abouti à la l’extermination de six
millions de juifs par les nazis. Après la guerre, il a réussi à s’enfuir d’un
camp de prisonniers et a trouvé refuge en Argentine. Il y a vécu sous une
fausse identité jusqu’à ce qu’il soit enlevé par le Mossad en mai 1960 et
transféré secrètement en Israël. Son procès a débuté en avril 1961. Il a été
condamné à mort huit mois plus tard, et pendu le 31 mai 1962. Son corps a été
incinéré et ses cendres dispersées en mer.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *