728-90-TOP
728-90-TOP

Le chômage plonge en Israël : les femmes y seraient pour beaucoup

Le chômage est tombé à 4,9% en avril, un des taux les plus bas jamais enregistré en Israël. Le travail féminin en serait la principale explication.

Au mois d’avril, Israël comptait 187 000 chômeurs; le taux de chômage est donc retombé à 4,9% de la population active, contre 5,2% pour le mois de mars. Les chiffres que publie l’Institut de la Statistique sont sans équivoque : le chômage en Israël est en chute libre.

En ce début 2015, Israël serait dans une situation proche du plein-emploi, qui se caractérise par un chômage frictionnel ou naturel: c’est un élément normal du fonctionnement du marché du travail puisqu’il existe toujours des personnes cherchant un emploi pendant une courte durée.

POPULATION ACTIVE EN HAUSSE

Les résultats de la dernière enquête-emploi révèlent que de plus en plus d’Israéliens travaillent. En avril, l’effectif de population active a atteint 3.636.000 personnes, soit 1,3% de plus qu’en mars.

L’augmentation de la population active aurait été possible grâce à l’élargissement de l’emploi à temps plein : en avril, les Israéliens travaillant à temps plein étaient plus nombreux de 0,9% qu’en mars, soit un supplément de 26.000 salariés à temps plein.

En revanche, l’effectif de salariés à mi-temps semble stagner; en avril, les Israéliens à mi-temps ont augmenté de 5.000 individus seulement, soit une progression de 0,7% par rapport à mars.

PLUS DE FEMMES À TEMPS PLEIN

L’enquête de l’Institut de la statistique révèle une autre nouvelle tendance : une forte progression des effectifs de salariés a été enregistrée parmi les femmes travaillant à temps plein. En avril, 67,9% des femmes travaillaient à temps plein, contre 67,1% au mois de mars.

Chez les hommes en revanche, les chiffres indiquent un recul du travail à temps plein: en avril, 86,8% des hommes occupaient un emploi à temps plein, contre 87,2% en mars.

Résultat : le taux de chômage parmi la population israélienne de plus de 15 ans est plus faible chez les femmes que les hommes. En avril, 5% des hommes étaient au chômage (contre 5,1% en mars); par contre, seulement 4,7% des femmes étaient au chômage en avril, contre 5,4% en mars.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *